Que peut bien avoir d’intéressant un film qui relate la première année de médecine de deux étudiants ? Plusieurs facettes y sont abordées, à commencer par la capacité de chacun des protagonistes, Antoine et Benjamin, à appréhender le stress lié à de telles études. Pour le premier qui est un triplant, avoir accumulé trois échecs ne rend pas les choses plus faciles, bien au contraire, alors que le second, qui semble vouloir faire des études de médecine, parce que papa est un chirurgien des viscères, appréhende son premier semestre avec aisance en sachant probablement que si cela ne fonctionne pas, il y aura bien autre chose à faire plus tard.

Antoine va commencer par aider Benjamin jusqu’au moment où ce dernier le surpassera. La préparation aux concours dont les épreuves paraissent totalement démesurées obligeant les étudiants à assimiler une somme de connaissances pharamineuses et dont le bien-fondé est parfois remis en cause, ne font qu’augmenter la pression déjà énorme.

Le duo d’acteurs formé par Vincent Lacoste dans le rôle d’Antoine et William Lebghil dans celui de Benjamin semble parfaitement fonctionner, l’émotion et l’amitié ne semblent pas de vains mots.

Tout en étant réalisé sur un mode documentaire, ce film tend à démontrer avec réalisme les obstacles et les difficultés que peuvent représenter une première année en fac de médecine. Cela commence par devoir se placer dans un amphithéâtre bondé, puis se lier avec d’autres étudiants et comment gérer cette permanente compétition en sachant qu’il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. À l’évidence, pour obtenir de bons résultats et avoir une chance de passer à l’étape suivante, aucune place ne peut être accordée à autre chose qu’à l’étude.

Un film qui montre à quel point les études de médecine sont ardus, mais aussi une belle leçon d’amitié au final. Un rythme bien soutenu, un compte-rendu au quotidien de la vie d’étudiant de première année rendent ce film cohérent.

Première année
FR – 2018 – Comedy
Réalisateur: Thomas Lilti
Acteur: Vincent Lacoste, William Lebghil, Alexandre Blazy
Impuls

Première année – une belle leçon d’amitié
3.0Note Finale