Puravida de Séverin Frei

Entre le Pérou, la Colombie et l’océan Pacifique : l’Equateur, un pays entre ciel et mer, qui s’étale de la côte au massif des Andes, en passant par l’Amazonie jusqu’aux îles Galapagos.


L’Equateur est un des pays avec la plus grande diversité sur notre planète. L’idée est de montrer cette beauté au monde tout en se sentant chez soi. Avec ce film, nos yeux vont faire connaissance avec les multiples facettes de l’Equateur : un lien privilégié, magique et ensorcelant. Un regard sur le Paradis qui se trouve directement entre la mer et le ciel. Une culture remplie de couleurs vives.

Le réalisateur a filmé les interviews de quelques équatoriens qui démontrent la mentalité souvent pieuse et la joie de vivre dans ce pays qu’ils estiment tous être le plus beau de la terre. Que ce soit ce pêcheur, marié et père de cinq enfants, celui-ci n’apprécie rien tant que sa liberté. Quand sa pêche est bonne, il est heureux et quand elle est moins bonne, il devient très philosophe. Les images de l’océan Pacifique, des villages de pêcheurs, des fonds sous-marins, sont révélatrices de cette beauté.

Les vues aériennes, terrestres ou sous-marines nous donnent une idée assez précise de la topographie et de la diversité des paysages. Quito, la capitale culmine à 2’800 mètres au-dessus de la mer. C’était une ville Inca, puis les espagnols sont arrivés et ont construit des églises à l’emplacement des temples incas, comme un signe de conquête.

Le rythme du film est soutenu, les commentaires qui sont en espagnol avec surtitrages en français ne sont pas incommodants. Un véritable appel au voyage, destination : l’Equateur où il semble vraiment faire bon vivre.

Puravida de Séverin Frei

Puravida
Réalisation : Séverin Frei
Documentaire
Praesens-Film