Basé sur le court-métrage du réalisateur Tim Smit, « Redivider » a la particularité d’être sorti directement en format « E-cinéma ». Entièrement tourné dans son pays d’origine, l’histoire est intrigante, mais diminue d’intérêt à cause des effets numériques.

Dans un proche avenir, Will Porter sera recruté par Alterplex, une entreprise moderne et dynamique qui a capté et développé une toute nouvelle source d’énergie. Le travail du pilote n’est pas de tout repos et ses journées sont loin d’être machinales. Un jour, tout bascule car pour une raison inconnue, il se réveille dans un monde en pleine destruction. Il réalise alors qu’il a été envoyé dans une dimension miroir afin d’utiliser « Le Diviseur » à bon escient. Même si Will ne connait pas les tenants et aboutissants de cet appareil énigmatique, Will se souvient qu’il sert à rétablir l’équilibre universel permettant ainsi de sauver son monde et sa famille…

En mars 2009, apparaissait sur Internet un étrange court-métrage intitulé « What’s in the box » mis en scène par le néerlandais Tim Smit. Rapidement, les internautes (principalement les cinéphiles et les joueurs-euses FPS) en sont ravis et souhaitaient ardemment en savoir plus. Les amateurs-trices et connaisseurs-euses du 7ème Art parce que l’histoire était très secrète et ressemblait beaucoup à certains long-métrages de J. J. Abrams à l’exemple de « Cloverfield ». Les aficionados des jeux vidéo ont également été séduits car le héros du court-métrage est présenté en mode FPS. C’est-à-dire que le héros vit et bouge comme si la caméra était à sa place.

Rapidement, le succès fut au rendez-vous à tel point qu’Hollywood proposa à Tim Smit une adaptation sur grand écran. A l’exemple du bluffant « District 9 » de Neill Blomkamp en son temps. Tourné en Hollande, avec une partie du casting en provenance des USA, « Redivider » demeure assez proche de son cousin plus court (9 minutes) par rapport au « Diviseur » et aux atmosphères (re) créées. Evidemment, le récit est aussi développé afin de le rendre plus palpitant et captivant. Ainsi, et à de très rares occasions, le mode FPS employé régulièrement reste rarement agaçant. Le scénario dégage une originalité opérant d’emblée et les comédiens-iennes interprètent leurs personnages plutôt bien.

Le long-métrage a aussi l’avantage de montrer des quartiers d’Amsterdam hors des zones touristiques. Cela crée ainsi un dynamisme assez inattendu et surtout, avec davantage d’authenticité.

« Redivider » a beau avoir eu une sortie E-cinéma (cela signifie qu’il se voit d’abord à la télévision, ordinateurs et/ou tablettes numériques, voire en Blu-Ray / DVD), il plaira certainement à un large public. De par les sujets traités, comme l’écologie, mais également grâce à la trame et à une bonne dose de suspens.

Un très bon divertissement permettant de réaliser que certains idéaux ne sont peut-être pas les seules options afin de sauver la planète bleue.

  • Redivider
  • Réalisateur : Tim Smit
Redivider : quand la Hollande tente de sauver le monde
4.0Note Finale