27 C
Munich
mardi, juin 25, 2024
- Publicité -

Rocky Aur Rani Kii Prem Kaahani, un chef d’œuvre progressiste, drôle et surprenant

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Pour les fans de Bollywood, le nouveau film de Karan Johar était vraiment attendu. S’il mit du temps à le concrétiser, la patience se mérita et sa réalisation surprend à de nombreux égards. Loin des clichés, la fiction demeure avant-gardiste, poétique et dramatique.


Les Randhawa sont riches et dirigés d’une main de fer par la matriarche, Dhanlakshmi. Le mari de la matrone Kanwal Lund, handicapé suite à un accident, vit d’une manière très différente. Côté nouvelle génération, Rocky endosse le rôle principal par rapport à sa sœur, mais sans la frigidité familiale. Le jour où Kanwal fait une grave crise, son petit-fils s’effondre. En l’aidant, il va trouver par hasard un livre où figure le nom de Jamini Chatterjee. Le jeune homme commencera à la chercher et rencontrera celle qui scellera son destin : Rani, la petite-fille de Jamini et issue d’une famille intellectuelle. Sa mère est professeure et son père danseur professionnel. A la base, tout les oppose… Leur caste, savoir-être et leur famille. Excepté justement, leur grand-parent. Décidés à les réunir pour mieux comprendre leur relation, ils réaliseront que leurs aînés étaient amoureux. Mais, les différences culturelles entre les 2 familles sont profondes et destructrices. Rani et Rocky vont les percevoir encore plus en s’échangeant leur lieu de vie afin d’être certains de leurs sentiments. Un choix fou et assez peu réfléchi… Qui se compliquera, car de nombreux non-dits seront violemment exprimés. En outre, la relation entre Rani et Rocky ne s’avère pas si idyllique…

Si la nouvelle fiction de Karan Johar (« La Famille indienne »), Directeur du studio « Dharma Productions » et metteur en scène notamment, surprend à de nombreux égards, le romantisme demeure relativement présent. Cependant, « Rocky Aur Rani Kii Prem Kahaani » représente tout à fait le genre de productions Bollywood qui cache bien ses histoires.

A commencer par les 2 principaux protagonistes, « Rocky et Rani ». Elle, présentatrice télévisée hors pair, très intuitive, acharnée et cultivée grâce à ses parents. Lui, sexy, musclé et pas forcément des plus intelligents malgré son joli poste de haut placé dans sa famille.

Si tout les oppose, qu’ils se rencontreront suite à d’étonnantes découvertes liées à leurs grands-parents, l’union de la nouvelle génération ne se passera pas aussi simplement que prévu. D’une part, parce que « Rocky » souffre de beaucoup de maux en rapport avec ses proches.

D’autre part, si « Rani » se sent chanceuse et entourée par sa famille, elle ne réalise pas le mal qu’elle peut créer à cause de ses idéologies souvent trop extrêmes. Même si elle se fie en premier lieu, à de nobles et justes causes.

Incarné par Alia Bhatt (« R.R.R. ») et Ranveer Singh (« Padmavaat »), le « jodi » (duo au cinéma en hindi) fonctionne à merveille. Des dialogues crus en passant par des sujets actuels tabous encore en Inde, les émotions sont nombreuses en découvrant cette magnifique et efficace grosse production.

Certains des thèmes, gênants ou non, demeurent superbement interprétés au travers des chants et danses à la fois traditionnels et modernes, mais jamais trop kitsch ou vulgaires. Si l’un des morceaux reste facilement en tête, « What Jhumka » (soit « Quelles boucles d’oreilles ? ») du compositeur Indien Pritam Chakraborty (« Tubelight »), il contient également des sens cachés.

En fait, ce titre se comprend et perçoit dans le sens où, même quand femme porte des boucles d’oreilles (ou autre chose de sexy), elle ne doit nullement être complimentée de manière lourde, désagréable, voire violemment.

Avant-gardiste concernant plusieurs sujets, à l’exemple du respect et droits des femmes (et des hommes), le tragi-comique « Rocky Aur Rani Kii Prem Kahaani » aborde aussi les problèmes liés aux castes, au matriarcat, à la maltraitance des femmes (souvent plus violente qu’en Occident…) et aux problématiques en rapport avec de graves maladies.

Soigneusement filmé et joué, « Rocky Aur Rani Kii Prem Kahaani » saura plaire à un large public, même aux adolescent-e-s. Large au point d’avoir une distribution à l’internationale, comme en Suisse.

A la fois réaliste, poétique, drôle et dramatique, ce long-métrage s’avère être déjà un gros succès en Inde. Pour les raisons évoquées, mais aussi parce que son scénario est original, et non une copie d’un autre état indien ou d’un pays étranger.

Finalement, « Rocky Aur Rani Kii Prem Kahaani » démontre la nécessité de croire aux histoires d’amour, mais la complexité de la vie, peut les rendre différentes des espoirs et désirs personnels.

Rocky Aur Rani Kii Prem Kahaani
IND – 2023
Durée 2h48 min
Comédie, Drame, Romance
Réalisateur: Karan Johar
Avec: Alia Bhatt, Ranveer Singh, Jaya Bachchan, Dharmendra, Shabana Azmi, Aamir Bashir, Kshitee Jo
30.07.2023 uniquement dans les cinémas Pathé Suisse

Article précédent
Article suivant
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -