Kevin est atteint de troubles de la personnalité multiple. Au total, ce ne sont pas moins de 23 entités différentes qui l’habitent, avec chacune leurs caractéristiques physiques différentes. 

Il est prévu l’arrivée d’une 24ème qui s’appelle « La bête » et l’on sait qu’elle prévoit de manger les proies capturées pour elle par Dennis, une des personnalités qui a été rejetée par la « Horde », surnom donné à toutes les personnalités réunies. Barry, l’une d’entre elles est patiente du Dr Fletscher, éminente psychiatre qui soigne les troubles de la personnalité multiple et qui a décelé qu’une guerre se livre entre les différentes personnalités de son patient. Parmi les trois jeunes filles capturées, il y a Casey qui n’était pas prévue au programme, mais qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. Les deux jeunes filles volontairement kidnappées n’ont jamais souffert ni manqué de rien, à l’inverse de Casey qui a lutté pour sa survie après le décès de son père. Elle a le sens de l’observation et tente de saisir les opportunités qui se présentent à elle à chaque changement de personnalité de son bourreau.

Un rôle principal magistralement interprété par James McAvoy qui porte le film avec conviction. Any Taylor-Joy est moins convaincante dans celui de Casey et Betty Buckley est magnifique dans celui de la psy.

Une ambiance oppressante, un décor dans des sous-sols qui ressemblent à un labyrinthe, tout y est pour un film entre le thriller et le film d’épouvante. 

Le sujet des personnalités multiples est parfaitement traité dans ce film dont les premières et les dernières minutes ne font pas corps avec le reste du film.
Il semble que le cinéaste renoue avec le succès après une série d’échecs cuisants.

Split
De M. Night Shyamalan
Avec James McAvoy, Any Taylor-Joy, Betty Buckley
Universal

Split : méfiez-vous des troubles de la personnalité multiple !
5.0Note Finale