27 C
Munich
mardi, juin 25, 2024
- Publicité -

Tears come from above, le court-métrage suisse poignant et choc

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

En 2009, le « Nikon Film Festival » naquit à Paris. Cette année, le court-métrage gagnant créa la sensation. Original, intense, intéressant et surtout, « made in Helvetia », l’histoire du tatou et tatoué plonge le public dans un passé trouble, triste, mais n’oublie pas le présent.


Le jour où Markus se rend chez une tatoueuse soigneusement choisie, il pleut. Si cette météo peut freiner certaines personnes, le vieil homme profite de ce moment pour se remémorer une grande partie de ses souvenirs avec Paul à… Auschwitz. Numéroté 13013 et après mûre réflexion, Markus décida en cette année 2007, de se faire tatouer à nouveau à sa manière dans le but de garder cette trace jusqu’à sa mort. Car malgré les années, Paul lui manque toujours cruellement. Même si évidemment, le triangle rose, les baraquements et les conditions de la 2ème Guerre Mondiale, lui font moins ressentir ledit sentiment.

Ce 21 avril 2023 à Paris au cinéma « Grand Rex », la 13ème édition du festival susmentionné eu lieu. Présidé par Alexandre Astier (« Kaamelott – Premier volet »), le Jury fut unanime : Le court-métrage des réalisatrices Suisses romandes Manon Stutz et Margaux Fazio obtint à juste titre, « Le Grand Prix du Jury » et « Le Prix International » de la manifestation.

Une Première par rapport aux organisateurs-trices car aucune réalisation n’avait obtenu les 2 Prix simultanément auparavant, mais surtout pour les 2 cinéastes Helvètes. Qui plus est, l’originalité de l’histoire et la mise en avant de la cause LGBTQIA+ extrêmement tabou à l’époque, s’avèrent fort bien filmées pendant ces 2 minutes 20, temps imposé par les organisateurs-trices du « Nikon Festival ».

Quoiqu’il en soit, la ligne de conduite demeure parfaitement suivie par lesdites scénaristes et réalisatrices. Car finalement, c’est grâce à leur formation et expérience respective, qu’un tel projet naquit et trouva les fonds nécessaires pour le concrétiser.

D’ailleurs et une fois l’argent réuni, certainement après de nombreuses batailles et multiples courriels, le tournage pu commencer et grâce à sa distribution, ses personnages et quelques beaux hommages cinématographiques, les spectateurs-trices se sentiront rapidement immergé-e-s dans l’histoire.

Cette plongée réaliste se perçoit d’autant plus par rapport au travail acharné des équipes techniques, de celle des effets spéciaux qui fabriqua un tatouage bluffant ou encore, au niveau de l’actorat du comédien principal, John Reddington (« Hurricane Gangster »).

En effet, ce dernier s’impliqua beaucoup quant à son rôle de « Markus » jeune. Au point qu’il n’hésita pas à être filmé à pieds déchaussés pour chacune de ses séquences nécessaires. Une noble endurance !

Si Manon Stutz tourne depuis 3 ans à présent et a écrit un livre plutôt intéressant, sa collègue Margaux parti à la « Swiss Film Academy » de New York afin de parfaire sa vocation dans la cinématographie. Néanmoins, elle aussi a déjà dirigé des tournages avant l’intense « Teears come from above ».

Encouragée par ce succès surprenant et mérité, elles espèrent beaucoup pouvoir mener à bien leurs nouveaux projets respectifs et obtenir les fonds de coproductions nécessaires en Suisse et au niveau des pays avoisinants.

Ceci, dans le but de davantage découvrir à un large public leurs différents thèmes principaux et au thèmes sociétariaux. Il faut donc leur espérer un franc succès dans un futur proche pour toutes les raisons évoquées. Et surtout, afin de mieux faire (aussi) vivre le cinéma helvète (et romand) qui promet toujours plus.

[L’interview des réalisatrices est disponible ici]

Tears come from above
SUI – 2023
Durée: 6 mn
Court-métrage, Fiction, Historique
Réalisatrices: Margaux Fazio et Manon Stutz
Avec: John Reddington, Jörg Reichlin, Vivien Hebert, Margot Le Coultre
www.triple-entertainment.com

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -