Un procès pour meurtre. L’accusé a dix-sept ans, mais en raison des circonstances, le tribunal a décidé de le juger comme un adulte.

Mike Lassiter est accusé d’avoir assassiné son propre père en lui plantant un seul et unique coup de couteau dans le cœur. Il s’agit donc d’un parricide et pour l’accusation, aucune circonstance atténuante.

L’avocat de la défense, Richard Ramsey, (Keanu Reeves), n’a pas la tâche facile car son client n’a pas prononcé une seule parole depuis son arrestation. Rien, aucun son n’est sorti de sa bouche. Mais il ne s’avoue pas vaincu pour autant et, assisté de Janelle (Gugu Mbatha-Raw), une jeune avocate, déterminée à trouver la vérité,  il va tenter de faire basculer l’opinion des jurés en essayant de prouver que les témoins mentent à la barre.

Keanu Reeves est magistral dans ce rôle d’avocat qui ne doute de rien et on se demande bien pourquoi, vu comme l’histoire est emmanchée.

Renée Zellweger se retrouve dans la peau de Loretta, une mère dévouée, qui n’a pas fait d’études, mais bafouée et surtout victime de sévices psychologiques de la part de son mari, la victime du meurtre.

Boone, le père, riche avocat, que l’on voit naturellement en flash-back est interprété par Jim Belushi.

Dans ce film et c’est en cela qu’il est une réussite, il n’y a pas que les dialogues qui nous tiennent en haleine, mais également les attitudes de chacun au cours du procès, les regards portés par chacun sur l’un ou l’autre des intervenants. Le metteur en scène de ce film a su créer un climat de tension qui rend le scénario palpitant. Un vrai polar américain avec retournement de situation à l’appui. Pas une minute d’ennui.

  • Un film de Courtnay Hunt
  • Avec Keanu Reeves, Renée Zellweger, Gugu Mbatha-Raw
  • Ascot Elite
« THE WHOLE TRUTH » : qui perd, gagne !
4.0Note Finale

A propos de l'auteur

Articles similaires