Scott, jeune surdoué du snowboard, n’a qu’un rêve : être le premier. Il veut réaliser ce que personne n’a réussi : aller tout en haut de l’Everest et tenter la descente du « Hornbein » la plus pure, la plus raide, la plus dangereuse des pentes.


En arrivant à Chamonix, capitale mondiale de la glisse, son destin va croiser la route de Pierrick, ancien champion devenu guide de montagne.
Fauché, pour réaliser son rêve, Scott doit gagner une course de snowboard. Inconnu de tous parce que les compétitions ne l’intéressent pas, il remporte celle-ci haut la main. Alors qu’il est en plein préparatifs de son futur périple, il fait un pari stupide avec une bande de copains, après avoir consommé des stupéfiants, ce qui le conduit à une arrestation et à un retrait immédiat du financement de son mécène.
Encouragé par Pierrick qui est décidé à l’accompagner jusqu’à l’Everest, ils arrivent un beau jour à Katmandou où ils sont attendus pour effectuer leur incroyable descente.
Kev Adams, un être charismatique avec une tête de héros, campe avec grand brio le rôle de Scott. Il a vraiment la dégaine de l’idéaliste, ses cheveux en pétard et son franc sourire le rendent irrésistible. Il ne savait pas skier avant le tournage et a dû suivre un entraînement très intensif en compagnie de vrais montagnards pour apprendre à vivre chaque jour comme si c’était le dernier. Vincent Elbaz joue Pierrick Lefranc, râleur, taciturne, secret sur ce qu’il ressent pour Scott, mais conscient de l’immense valeur de ce jeune rêveur.
Ce film a été tourné en décors naturels et a nécessité peu de trucages. Le réalisateur voulait avant tout éviter les travers du faux documentaire ou du déjà-vu. 
Le tournage a eu lieu dans le massif du Mont-Blanc, côté français et côté italien, au Népal, à Katmandou et dans un village qui s’appelle Balthali. Certaines séquences ont également été tournées au nord de l’Inde, au Ladakh sur les contreforts de l’Himalaya, ainsi que sur la face nord de l’Everest. 
L’histoire est géniale, les vues sont tellement magnifiques et les scènes de snowboard ou de ski si spectaculaires que la seule envie qui reste à la fin du film, c’est de le revoir, encore et encore.

Bonus : le film peut se voir avec les commentaires audio du réalisateur. Également scènes coupées, pastilles making of.

 

  • De Serge Hazanavicius
  • Avec Kev Adams, Vincent Elbaz, Bérénice Bejo
  • UGC Distribution
Tout là-haut : le rêve d’un snowboarder exceptionnel
5.0Note Finale