Gibson retourne derrière la caméra 10 ans après son dernier film, « Apocalyto », en reprenant en grandes pompes ses thématiques habituelles.


Ce film biographique de guerre raconte l’incroyable histoire vraie de Desmond T. Doss, le premier objecteur de conscience de l’armée américaine, et qui a pourtant reçu la plus haute décoration militaire. Jeune chrétien adventiste, il décide lors de la deuxième guerre mondiale de s’enrôler par amour de sa patrie, mais il renonce à porter le fusil. Il va donc se spécialiser comme infirmier et descendre sur le terrain lors de la terrible bataille d’Okinawa…

Comme dans ses précédents films (« Braveheart », « La Passion du Christ »), Gibson exalte les thèmes du patriotisme, de la foi, du courage et de la détermination. Une caractéristique du réalisateur qu’on retrouve de ses précédents métrages est le soin apporté aux scènes de violence, quasiment gore. Gibson veut du réalisme, et choisit de ne rien cacher au spectateur de l’atrocité de la guerre avec des effets spéciaux bluffants lors des scènes les plus brutales.

Le choix le plus risqué de la part de Gibson semblait de prime abord son casting. Vince Vaughn pour interpréter un sergent instructeur méchant et dur, et surtout le tendre Andrew Garfield comme interprète principal. Pourtant ce dernier nous offre une de ses meilleures interprétations, bien que dans certaines scènes son regard n’arrive pas à transmettre l’atmosphère terrifiante de la guerre, contrarié par son visage de gentil jeune premier. A l’écran on voit parfois Garfield qui joue Doss, et pas le personnage en tant que tel, un handicap certain dans un film biographique où l’acteur doit entrer dans la peau d’une personne réelle. Tout le contraire, par exemple, de l’excellente performance de Joaquin Phoenix dans « Walk the Line » (où il jouait Johnny Cash).

Le film n’en demeure pas moins remarquable et mémorable. Grâce aux scènes de guerre très bien réalisées et ultra-réalistes, à la musique épique et aux décors naturels, le film a eu et va avoir beaucoup de succès surtout aux Etats-Unis, où le public ne semble jamais se lasser des histoires de soldats américains pendant la deuxième guerre mondiale. Ce film n’amène rien de nouveau au genre mais, si vous êtes des passionnés de films de guerre ou de l’histoire américaine, il mérite le détour.

Tu ne tueras point (Hacksaw Ridge)
De Mel Gibson
Avec Andrew Garfield, Sam Worthington
Impuls
Sortie le 01/02

"Tu ne tueras point" : du Gibson pur jus.
3.5Note Finale