Videoex, le plus grand festival du film et de la vidéo expérimentale de Suisse, fête cette année sa 21e édition. Pendant plus de 9 jours, Videoex présentera plus de 150 œuvres entre les arts visuels et le cinéma.


Le Brésil connaît actuellement des bouleversements et des controverses politiques. Avec son « Guest Programme: Brazil », l’édition Videoex de cette année se concentre à la fois sur l’histoire et le présent du cinéma expérimental brésilien multicouches. Le Brésil n’est pas seulement une terre de samba, bossa nova, de carnaval et du football ; c’est non seulement une terre de grandes disparités entre les riches et les pauvres, mais aussi une terre d’activistes et des esprits créatifs. L’histoire politique instable du Brésil se reflète d’une manière importante dans le cinéma et c’est ce que le festival Videoex va essayer de montrer au public, en présentant des œuvres de plus de 50 ans d’histoire du cinéma brésilien, telles que celles de Glauber Rocha, l’un des plus grands cinéastes brésiliens, digne représentant du Cinéma Novo politique et social des années 1960, et celles de Hélio Oiticica, l’un des artistes les plus importants du 20ème siècle. Le programme comprend également des films de Sandra Kogut, Eder Santos, Cao Guimarães et Ana Vaz.

« Apichatpong Weerasethakul », le réalisateur et artiste thaïlandais, lauréat de plusieurs prix du Festival de Cannes, est aussi un des moments forts de l’événement du festival de cette année. Videoex présentera 20 films rarement montrés de son œuvre poétique. Les films de Weerasethakul surfent entre le réel et le mythique, l’inconscient et le visible.

Barbara Hammer, pionnière du cinéma expérimental Queer, décédée récemment à 79 ans. Tout au long de sa carrière, la réalisatrice a continuellement a innové avec son exploration visuelle inventive, politiquement chargée et très personnelle de l’identité lesbienne. En présentant plusieurs de ses films, Videoex espère offrir un aperçu de son travail inspirant et novateur.

Jonas Mekas (1922-2019), le « Parrain du cinéma d’avant-garde américain », a filmé presque quotidiennement toute sa vie. Il préférait capturer les moments plutôt que de les mettre en scène. Jonas Mekas a inspiré d’innombrables artistes : il a été le mentor d’Andy Warhol, John Lennon, Yoko Ono, Salvador Dalí, Kenneth Anger et Jack Kerouac. Videoex présentera ainsi un programme spécial en hommage à ce cinéaste idiosyncrasique.

Les films sélectionnés dans le cadre de la compétition internationale et de la compétition suisse ont pour but de mettre à la disposition du public les derniers films de l’année en cours, les tendances de la production artistique et expérimentale de films et de vidéos.

Videoex – Festival International du Film et de la Vidéo Expérimentale
Du 25 mai au 2 juin 2019
Zürich

www.videoex.ch