Les animaux d’un zoo sont atteints d’un mal bien connu par les fans de la série “The Walking Dead” ou d’autres films tels que “Resident Evil”. Au grand dam des employés de l’établissement et des nouveaux stagiaires qui viennent d’arriver, ces bestioles mortes-vivantes sont bien décidées à ne faire qu’une bouchée de ces pauvres humains par tous les moyens. Peu préparé à ce qui l’attendait, un groupe de survivants tente d’exterminer les animaux infectés et de les contenir dans les limites du parc, afin d’éviter que le virus ne se répande sur toute la planète.

Ayant collaboré dans d’autres longs métrages, de qualité scénaristique et visuelle douteuse, comme “Sharknado 2: The Second One” ou “Big Bad Bugs”, dans lesquels des animaux de toutes sortes s’attaquent aussi aux humains, il fallait s’attendre à ce que Glenn Miller prenne, cette fois seul, les commandes de ce mockbuster. Le distributeur du DVD, depuis peu renommé “The Global Asylum”, est réputé pour s’inspirer de films de grosses productions et de les imiter dans un long à faible budget. Dans ce cas spécifique, il paraît évident que “Zoombies” se réapproprie de la série “Zoo” diffusée sur CBS, étant donné la similitude entre le synopsis et l’affiche des deux oeuvres.

Dans “Zoombies”, les effets spéciaux semblent sortir tout droit d’un jeu vidéo pour PlayStation 2. L’interprétation délivrée par les acteurs est, en comparaison avec d’autres films d’Asylum, décente pour la plupart, horripilante pour d’autres, ce qui ne peut que rendre la mort de ces personnages encore plus délectable. Les animaux, insatiables, répandent le sang de ces pauvres innocents qui se sont trouvés au mauvais endroit au mauvais moment. Bien que les scènes soient parfois jouissivement gores, on regrette tout de même que les moyens employés pour torturer les humains, ne soient pas plus originaux ou aussi créatifs que la fameuse scène avec les deux girafes…mais on n’en dira pas plus pour vous laisser découvrir par vous-mêmes de quoi il s’agit. Néanmoins, on peut complimenter le fait que le postulat de départ soit tout de suite expédié dès la première séquence du film, ce qui évite toute perte de temps. Des singes sont touchés par un virus et réussissent à contaminer le reste du zoo. Quelle est l’origine de cette maladie? On l’ignore et la trouver serait aussi absurde, puisque ce que le spectateur veut voir avant tout, c’est des humains se faire déchiqueter, éventrer, décapiter et picorer par des bestioles en colère. Ensuite, on peut applaudir le fait que “Zoombies” tienne la route en termes de rythme, qui reste assez soutenu durant ces 87 minutes de projection.

Les bonus du DVD incluent un “Behind the scenes”, dans lequel il est possible de constater que l’équipe de tournage se veut professionnelle et a fait preuve de sérieux durant la réalisation du long-métrage. Bien qu’il soit prévisible, mal joué et doté d’un visuel “cheap”, “Zoombies” n’a pas l’air d’être perçu comme une blague. Les personnes à l’écran ont l’air de croire à leur projet et pour être honnête, si le film est très très loin d’être un chef d’oeuvre, il a au moins le mérite d’être plus divertissant que la plupart des blockbusters que l’on a vu paraître sur grand écran ces dernières années.

Zoombies
Réalisation: Glenn Miller
Avec: Ione Butler, Andrew Asper, Brianna Joy Chomer, LaLa Nestor
Disques Office

Zoombies: RRrrrr...un nanar bestial!
1.5Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire