Etre mal-voyant se ressent comme un sérieux problème. Pourtant, cette bonne comédie française aborde le sujet de cette maladie avec une certaine légèreté et surtout, permet à José Garcia d’être superbement sarcastique.


A priori, Béatrice a tout pour se sentir heureuse. Une famille, un mari aimant, et son premier livre qui sera édité tantôt… Elle a même surmonté énormément de difficultés ces dernières années car suite à un accident, son époux Frédéric a perdu la vue. La vie de tout le monde s’en voit modifiée, d’autant plus que Fred est devenu imprévisible et exprime d’emblée tout ce qu’il pense. A l’occasion de la sortie de son livre, elle décide de réunir ses proches et sa famille pour un repas convivial. Partant d’un bon sentiment, cette rencontre va finalement être une véritable rixe (verbale) au niveau du contenu du roman, car chacun est mentionné et cela ne va de loin pas plaire…

Réalisé par Eric Lavaine, « Chamboultout » est une libre adaptation du roman retraçant la vie de Barbara Halary-Lafond (« La course de la mouette »). Celle-ci a profondément et irrémédiablement changé lorsque son mari eu un grave accident en scooter et devint mal-voyant. D’autres véritables faits ont été repris par rapport au long-métrage, comme l’obsession pour la nourriture du personnage principal, et ses rares moments de lucidité.

Le cinéaste étant habitué aux comédies depuis ses débuts dans le milieu du 7ème Art en 2008 avec notamment la scénarisation de la série « H », ce n’est cependant pas la 1ère fois qu’il exprime une différence sociale spécifique à sa manière. En effet, en 2006 avec « Poltergay », il aborda l’homosexualité d’une manière très originale et… fantomatique. Une dizaine d’années plus tard et grâce au vécu de l’écrivaine précitée, Eric Lavaine filma ce qui devint « Chamboultout ». Un récit montrant que le grave accident précité n’est peut-être pas aussi dramatique face à certains égos excessifs.
La probable amitié entre la romancière et le metteur en scène a certainement facilité le scénario de « Chamboultout ». Toutefois, le reste de l’histoire demeure purement fictive. Tant mieux d’ailleurs, car de nombreuses situations cocasses arrivent à « Frédéric », le personnage principal. Même ses répliques envers sa famille et ses ami-e-s ont été imaginées et deviennent plus savoureuses, sarcastiques et jouissives grâce à (ou à cause) des effets néfastes de son accident.

A propos des protagonistes, le casting les interprétants est à la fois formidable et touchant. Si Alexandra Lamy (Tout le monde debout) joue l’épouse dévouée mais avec son caractère, et demeure idéale pour ce rôle alors qu’elle n’était pas prévue initialement, c’est surtout José Garcia (Lola et ses frères) qui marque le public. Grâce à sa performance de personne souffrant de lourds handicaps. Le reste de la distribution s’en sort tout autant bien, en commençant part de Michael Youn (Le Gendre de ma vie) traversant une grosse période de doutes, mais aussi au travers de Michel Vuillermoz (Au Revoir Là-haut) prônant le calme et le respect envers son prochain jusqu’à un certain point…
Au final, « Chamboultout » est une très bonne comédie avec la pointe de drame appropriée. Emouvante, l’œuvre cinématographique sensibilise également les spectateurs-trices par rapport à certaines maladies. De plus, le cadre et les décors permettent aussi de mieux apprécier ce long-métrage qui chamboulera de nombreuses personnes, tant au niveau humain qu’aux problématiques quotidiennes des mal-voyants-es.

Chambouletout
FR   –   2018   –   Comedy
Réalisateur: Eric Lavaine
Acteur: Alexandra Lamy, José Garcia, Nuno Lopes, Michaël Youn, Anne Marivin, Medi Sadoun, Anne Girouard, Olivia Côte, Michel Vuillermoz
JMH
03.04.2019 au cinéma

"Chamboultout" : Quand perdre la vue n'est pas forcément un fardeau…
4.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Articles similaires