Jonás Cuarón, le fils du célèbre réalisateur Alfonso Cuarón (« Gravity », « Les Fils de l’homme »), nous livre avec « Desierto » une chasse à l’homme dans le désert de Sonora. Un groupe de Mexicains tente de traverser la frontière de manière illégale pour se rendre aux USA. Dans ce groupe, un père de famille (Gael García Bernal), qui veut retrouver son fils déjà de l’autre côté de la frontière. Un sniper Américain raciste les traquera dans ce décor aride à l’aide de son chien afin de les abattre les uns après les autres. Commence alors une tuerie sans fin où le père de famille tentera d’en réchapper malgré tout. Une histoire simple dont l’action se résume en quelques lignes et se passe uniquement dans le désert de Sonora en Californie, entre le Mexique et les États-Unis. Les personnages, tous très caricaturaux, sont peu développés (voire pas du tout), ce qui empêche de s’attacher réellement à eux et de craindre pour leur vie. Peu de dialogues apparaissent dans ce scénario minimaliste, les images parlant pour elles-mêmes. Le suspense est quand même bien présent, et l’affrontement final entre l’acteur Jeffrey Dean Morgan et Gael García Bernal est prenant. L’atout majeur du film : ses plans magnifiquement réalisés en décors naturels extérieurs arides qui renvoient bien à la dureté du sujet. La musique écrite par le compositeur français Woodkid ajoute une note sublime au film. Au final, pour son premier long-métrage, Jonás Cuarón signe un film sur l’immigration clandestine qui se révèle un survival haletant.

Desierto
De Jonás Cuarón
Avec Gael García Bernal, Jeffrey Dean Morgan
Ascot Elite

"Desierto" : un survival haletant.
2.5Note Finale