Le film d’animation reprend la route et propose aux fans, une expérience satisfaisante


Dave a présenté sa nouvelle copine Samantha et le fils de celle-ci, à Alvin, Simon et Théodore. Si la relation entre les Chipmunks et leur éventuel futur beau-frère est très difficile dans un premier temps, elle s’améliore au fil de l’histoire, lorsqu’ils décident de s’unir pour empêcher un mariage qu’ils pensent inéluctable, après avoir découvert une bague de fiançailles. Désireux de briser cette union, ils prennent la route pour se rendre à Miami et parcourent ainsi les États-Unis d’un bout à l’autre. Ils seront poursuivis par un policier durant tout leur périple, ce qui crée le côté aventureux.

Pour son quatrième opus d’ « Alvin et les Chipmunks », le réalisateur nous emmène dans un tourbillon d’effronterie, d’humour, de musique entraînante et de tendresse. On a malheureusement l’impression que les comédiens n’ont pas réellement intégré le fait que, les Chipmunks vont être greffés dans le film. Par conséquence, ils sont souvent décalés dans leurs regards ou comportements lorsqu’ils sont censés interagir avec eux. Ce défaut majeur enlève cette crédibilité indispensable qui aurait dû faire partie du film. « Alvin et les Chipmunks : Road Trip à fond la caisse » est destiné à un public de tout âge, mais plaira majoritairement aux enfants, c’est certain. C’est un long-métrage rigolo, mais parfois agaçant avec un enchaînement de bêtises réalisées par ces petites bestioles qui savent se montrer attachantes. Rien de particulièrement original dans le scénario.

Alvin et les Chipmunks : Road Trip à fond la caisse
Un film d’animation de Walt Becker
Avec Jason Lee, Kimberly Williams-Paisley, Tony Hale.
20th Fox

 

"Alvin et les Chipmunks : Road Trip à fond la caisse" : les rongeurs ne lâchent pas l’affaire et continuent à divertir
3.0Note Finale