Drago, le dragon légendaire, assiste à la mort tragique du roi Gareth. Ses petits-enfants qui possèdent chacun la force unique du dragon, se disputent alors le trône. Mais lorsque la source du pouvoir de Drago connue sous le nom de Cœur de Feu est dérobée, les jumeaux doivent s’unir pour maintenir la paix dans le Royaume.

Cœur de Dragon, sorti en 1996, était, à mon humble avis, un film moyen qui se suffisait amplement à lui-même. Pourtant, les studios Universal ne l’entendirent pas de cette oreille et, dès 2000, trois nouveaux volets virent le jour en Direct To Video.

Tandis que la première suite, un nouveau (et ô inutile) départ, se déroule plusieurs décennies après les événements de Cœur de Dragon et ne développe que très peu l’univers déjà mis en place, les récents opus de 2015 et 2017 semblent, eux, plus ambitieux et emmènent la saga sur un chemin plus intéressant.

Attention, je ne dis pas que ce sont pour autant des chefs-d’œuvre. Surtout si vous êtes habitués à une certaine série à succès mettant en scène deux-trois dragons et leur blondasse de maman. Pour le coup, en comparaison, ce n’est que de la bouse. Mais de la bouse DE DRAGON. Donc ayant un certain intérêt.

Il s’agit cette fois de préquelles, se situant quelques décennies, voire quelques siècles, avant les évènements du premier long métrage. La première d’entre elles met en scène Drago, un dragon tombé du ciel avec plusieurs œufs de son espèce, ainsi que Gareth, un jeune chevalier avec lequel la créature partagera son cœur. Il faut savoir que partager son cœur est l’une des plus fameuses coutumes des dragons de cette saga (d’où le titre, d’ailleurs).

La deuxième préquelle fait un bond de plusieurs années dans le futur afin de nous présenter deux nouveaux héros, Edric et Meghan, les petits-enfants de Gareth. Tous deux potentiels héritiers du trône. Car oui, le jeune et fringuant Gareth a pris en conséquence plusieurs années dans la tronche, c’est maintenant un vieux roi grisonnant et mourant (et veuf au passage). VDM.

Les deux nouveaux héros ont la particularité d’être liés au dragon de leur grand-père, Drago, ce qui confère au petit-fils une force surhumaine, tandis que sa sœur jumelle peut contrôler le feu. Mais tout ne va pas bien dans le meilleur des mondes, sinon ça ne serait pas drôle. La frangine est en froid avec son frérot (vous remarquerez en passant l’ironie). En conséquence, ILS vont se livrer à une guéguerre afin de déterminer qui aura l’honneur de diriger le royaume. 

J’ai été agréablement surpris par ce nouvel opus, grâce à un scénario réservant quelques surprises, notamment sur le passé des petits-enfants du roi, ainsi que des personnages bien développés. Autant dire que ce n’est pas très courant dans ce type de production, et il faut bien admettre que ce n’est pas dans les habitudes de la saga. De plus, l’histoire comporte un aspect féministe, qui peut plaire ou déplaire, construit autour du personnage de Meghan, qui n’a pas eu une enfance facile, entre autres à cause de son sexe.

Les effets spéciaux ont beaucoup évolué depuis le film de 1996… et heureusement ! Car ILM ou pas aux commandes (mais si, vous savez, la petite compagnie qui a notamment réalisé les effets spéciaux de Jurassic Park), il faut admettre que le dragon de l’époque fait désormais terriblement souffrir nos pauvres yeux de spectateurs habitués aux récentes superproductions Hollywoodiennes.
Du coup, bien qu’il s’agisse d’un téléfilm, La bataille du cœur de feu nous propose un dragon plus réaliste que jamais, mais aussi plus présent ! Notons enfin qu’après avoir été doublé par Ben KingsleyDrago est cette fois-ci doublé par Patrick Stewart. La classe, n’est-ce pas ?

Côté bonus, le disque comporte un making-of de 5 minutes, un supplément sur Drago (évolution du personnage, effets-spéciaux, doublage), ainsi qu’un petit documentaire abordant le tournage dans un château en Roumanie. Un dernier bonus plus intéressant qu’il n’y paraît, puisqu’il donne quelques indices sur le futur de la saga (qui devrait se consacrer aux dragons apportés sur Terre par Drago au début de Cœur de dragon 3 – La malédiction du sorcier, maintenant adultes). Un futur pas si lointain, puisque le scénariste Matthew Feitshans, qui s’est occupé des deux préquelles, a annoncé avoir d’ores et déjà entamé le scripte de la troisième.

 

  • Réalisé par Patrick Syversen
  • Avec Patrick Stewart, Tom Rhys Harries, Jessamine-Bliss Bell…
  • Titre original : Dragonheart : Battle for the Heartfire
« Dragonheart, la bataille du cœur de feu » - La saga continue de s’améliorer !
3.0Note Finale