Gageure que d’analyser le travail d’un des derniers grands compositeurs vivants (avec John Williams). Le Valaisan Jean-Blaise Collombin ne s’est pourtant pas démonté devant les plus de 500 musiques de film composées par le maestro Morricone, et a tenté d’en dégager les lignes forces. Les néophytes se retrouveront après cette dense lecture avec une liste considérable de musiques à découvrir, dès qu’ils se rendront compte que la production western Morricone est la pointe de l’iceberg. Car le Romain a abordé tous les genres (polar sécuritaire, giallo, horreur, comédie plus ou moins polissonne, film d’auteur, film de guerre, etc.).

L’auteur fait efficacement le tour de ce qui fonde selon lui la musique de Morricone : un profond humanisme, une capacité incroyable à capter l’essence d’un film et à y fondre sa musique, une versatilité sans pareil, une audace permanente lui venant de la musique contemporaine et qui lui a permis de se renouveler sans cesse, et surtout une capacité unique à générer des émotions puissantes chez l’auditeur. Un bouquin très utile pour tenter de faire le tour de l’œuvre prolifique du génie Morricone.

Ennio Morricone – Perspective d’une œuvre
De Jean-Blaise Collombin
L’Harmattan

Ennio Morricone – Perspective d’une œuvre
4.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire