16.5 C
Suisse
22 juin 2021

S'abonner au magazine

« Envole-moi » : L’ « Intouchables » junior qui en vaut la peine

Avec ce film, la magie du cinéma fonctionne à merveille.

-

Basé sur le livre allemand de Lars Amend et Daniel Meyer publié en 2013, « Envole-moi » relate une histoire sociale, humaine et touchante. Si le fond de celle-ci s’avère véridique, la transposition française se permet un peu plus de libertés vraiment sympathiques.


Thomas est un fêtard trentenaire incorrigible et il le sait bien. Alcoolisé comme rarement, il va commettre une bêtise qui va déclencher les foudres de son père, le Dr. Reinhard, un éminent médecin. Pour la punition, ce dernier décide de couper les vivres de son vaurien de fiston et lui impose de travailler avec un patient souffrant de sévères problèmes de santé.
Pendant ce temps-là, Marcus âgé de 12 ans, vit seul en compagnie de sa maman. Malheureusement pour lui, l’adolescent souffre d’une grave maladie. Au lieu donc de se faire des copains et de jouer dehors, il passe son temps entre son domicile, ses multiples hospitalisations et sa très lourde médication.
Rien ne semble lié ces 2 jeunes hommes au moment de leur 1ère rencontre. Mais contre toute attente, ce moment demeurera important pour chacun d’eux et va changer leur vie à jamais.

Si l’adaptation du roman allemand « Dieses bescheuerte Herz » (« Le Cœur stupide ») datant de 2017 fut un vrai succès en Allemagne, il faudra attendre 2020 pour qu’un remake en France puisse se concrétiser. Le tournage se scinda d’ailleurs en 2 temps, car la Covid bouscula également la planification d’ « Envole-moi » et même, reporta sa sortie dans les cinémas à 2021.

Néanmoins, à force d’acharnement et de motivation, la dernière réalisation de Christophe Barratier (« L’Outsider ») sera effectivement distribuée et diffusée dans tous les cinémas français et en Suisse romande. Une très bonne nouvelle, car même si « Envole-moi » donne quelque peu l’impression de ressembler au film culte français « Intouchables », l’œuvre cinématographique est touchante, humaine et efficace.

Ceci, grâce au sujet de base abordé et filmé, mais également à sa distribution. A ce propos, si la célébrité en tête d’affiche a d’office une certaine reconnaissance par le biais de son nom de famille, soit Victor Belmondo (« De Gaulle »), petit-fils du légendaire comédien Jean-Paul Belmondo (« Un homme et son chien »), sa performance démontre pleinement son potentiel et son efficacité. La relève de la nouvelle génération Belmondo semble donc parée et prometteuse, car depuis ses récents débuts au cinéma et à la télévision, Victor Belmondo choisit judicieusement ses rôles.

Toutefois et à ses côtés, le jeune acteur débutant Franco-Ivorien Yoann Eloundou s’avère être la véritable révélation du long-métrage « Envole-moi ». Interprétant « Marcus » avec aisance et naturel, son jeu d’acteur plaira certainement à un large public dès sa première scène. Car si l’empathie et la maturité du personnage qu’il joue, donnent l’impression que ses traits de caractère font forcément partie de la personnalité de Yoann Eloundou, son immersion au niveau de sa maladie fictive, demeure la plus brillante et remarquable.

En plus de cette très belle distribution, sans oublier les seconds rôles à l’exemple Marie-Sohna Condé (« Il a déjà tes yeux »), « Envole-moi » contient aussi d’autres éléments positifs. Du combat contre une grave maladie à de très belles images de décors naturels, en passant par certaines piques que les héros s’envoient, cette réalisation est véritablement un « feel good movie », soit un film où les spectateurs-trices, se sentiront bien en sortant des salles obscures.

Cependant, les séquences dramatiques ne sont pas oubliées et comme évoqué, ceci en se basant sur le fait réel allemand ainsi que le fil conducteur quant à la pathologie. Mais si le coté tragique demeure bien présent, son intensité ne l’est peut-être pas suffisamment. Une décision scénaristique certainement due au fait qu’ « Envole-moi » s’adresse davantage à un jeune public. Néanmoins, ce choix reste discutable car le quotidien de l’enfant malade s’avère malheureusement, un peu trop survolé.

Quoiqu’il en soit, il faut espérer que comme « Intouchables » à l’époque et d’autres œuvres cinématographiques contenant des thèmes proches, « Envole-moi » puisse faire réellement rêver les gens atteints de graves maladies.

Car avec ce long-métrage, la magie du cinéma fonctionne à merveille et l’espérance démontre qu’effectivement, certains rêves peuvent se réaliser.

Envole-moi
FR – 2020 – Comédie dramatique
Réalisateur: Christiphe Barratier
Casting: Victor Belmondo, Gérard Lanvin, Yoann Eloundou, Hugo Hamdad, Andranic Manet, Marie-Sohna Condé
Pathé Film
19.05.2021 au cinéma

Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

SUIVEZ-NOUS

4,168FansLike
10,000FollowersFollow
748FollowersFollow
645SubscribersSubscribe