daily-movies.ch_L’immagine e la parola

L’immagine e la parola : quatre jours dans l’univers de Blutch et de Mattotti. La bande dessinée est, cette année, le focus choisi par la manifestation de printemps du Festival del film Locarno, prévue du 10 au 13 mars 2016.


Après s’être intéressée à l’écriture à la première personne d’Emmanuel Carrère, L’immagine e la parola a décidé, pour sa quatrième édition, de se pencher sur l’univers de la bande dessinée en accueillant deux des dessinateurs les plus stimulants du monde contemporain. Si le cinéma est l’art du mouvement, la bande dessinée, à l’opposé, utilise des images et des mots pour arrêter l’instant en le chargeant d’une forte signification. Comme s’il s’agissait de photogrammes volés au temps qui passe, les cases de la BD développent un langage qui entretient, avec le cinéma, un rapport intime, jamais banal.
« Ces dernières années, le monde de la bande dessinée semble avoir envahi les écrans, en y apportant son traitement hyperréaliste et son graphisme surréel. En regardant au-delà des modes et en cherchant à revenir aux racines de la relation entre ces deux moyens d’expression en dialogue depuis toujours, nous avons invité deux artistes uniques pour découvrir quels regards ils portent sur le cinéma et comment ce dernier interagit avec leur pratique. Plus que des invités, Blutch et Lorenzo Mattotti – deux observateurs du présent parmi les plus visionnaires – sont des amis auxquels nous avons confié les clés de la prochaine édition de L’immagine e la parola, en leur demandant de choisir les films à projeter, en rapprochant deux univers artistiques sans les réduire à un seul. Je remercie d’ores et déjà Blutch et Lorenzo Mattotti qui, par leur générosité et leur contribution, sauront enrichir et divertir le public de la prochaine édition. » Carlo Chatrian, Directeur artistique

daily-movies.ch_locarno_primavera

“Pour en finir avec le cinéma” Blutch ed. Dargaud; “Eros” Lorenzo Mattotti

Blutch est l’un des auteurs majeurs de la bande dessinée française. Connu grâce aux aventures du Petit Christian, publiées pour la première fois en 2008 dans Charlie Hebdo, il a été traduit dans le monde entier et a reçu le Grand Prix de la ville d’Angoulême en 2009. L’artiste entretient des liens très forts avec le cinéma : il a collaboré avec Alain Resnais ainsi qu’avec des réalisateurs de la nouvelle génération, à l’instar de Mathieu Amalric et Bruno Podalydès ; son texte Pour en finir avec le cinéma, qualifié par les Cahiers du Cinéma comme l’un des plus grands essais théoriques sur le cinéma, est une réflexion sur le 7e art à l’aube du XXIe siècle.
Lorenzo Mattotti débute à la fin des années 1970 au sein du collectif bolonais Valvoline ; en 1984, il publie l’album Feux, une histoire sur la folie croissante d’un militaire, traduit dans le monde entier et lauréat de nombreux prix internationaux. Aujourd’hui, Mattotti travaille en tant qu’illustrateur pour les plus grands titres de presse internationaux, dont The New Yorker, Le Monde, Das Magazin, Süddeutsche Zeitung, Le Nouvel Observateur, Corriere della Sera et La Republica. De nombreuses expositions lui ont été consacrées, dont la plus récente inaugurée à la fondation Leclerc. Parmi ses ouvrages, rappelons Le Signor Spartaco, Doctor Nefasto, Docteur Jekyll et Mister Hyde. Célèbre pour son trait onirique qui lui a valu d’être remarqué par les plus grands artistes contemporains, le dessin de Mattotti tisse un dialogue prolifique avec le cinéma. En 2000, il dessine l’affiche officielle du Festival de Cannes et, en 2004, il participe au film Éros de Michelangelo Antonioni, Wong Kar-wai et Steven Soderbergh, en réalisant les liens entre les différents épisodes. Avec Blutch, il participe, en 2007, au film d’animation collectif Peur(s) du noir et, en 2012, il travaille sur le film d’animation Pinocchio, dirigé par le réalisateur Enzo D’Alò, auteur de l’adaptation de La Mouette et le Chat.
La quatrième édition de L’immagine e la parola, placée sous la direction artistique de Carlo Chatrian et la curation de la critique de cinéma Daniela Persico, fait partie de la programmation de la Primavera Locarnese et aura lieu au Teatro Kursaal de Locarno et au Monte Verità d’Ascona.

daily-movies.ch_locarno affiche 201669e festival del Film Locarno

3-13 août 2016

Primavera Locarnese – L’immagine e la parola

Festival del Film Locarno