En 1978, « Halloween, La Nuit des masques » fit sensation auprès du public dans les salles obscures. 40 ans plus tard, et sans tenir compte de tous les volets entre ces 2 films, « Laurie Strode » et « Michael Myers » se combattent à nouveau pour le plaisir des puristes.


Si Laurie Strode a bel et bien échappé aux massacres de Michael Myers commis à la fin des années 70 dans l’Illinois, plusieurs décennies se sont écoulées et elle demeure toujours autant paranoïaque et sur ses gardes. Chaque fois qu’elle le peut, Laurie surveille de très près toutes les activités du tueur en série. Alors, lorsqu’un changement est annoncé le concernant, la même peur primale de l’époque l’envahie à nouveau. D’autant plus que celui qui la hantait, ne semble pas avoir dit son dernier mot… ou planté son dernier couteau dans de la chair.

1978-2018, 40 ans se sont donc écoulés tant dans la fiction que dans la réalité entre le tout premier opus de la franchise, et l’actuel. Entre-temps, bien, d’autres long-métrages ont vu le jour suite au succès de « La Nuit des masques ». Des prequels, sequels ou encore des versions revisitées par beaucoup de cinéastes. À chaque fois, également, les sujets n’ont cessé de se développer ; la jeunesse de « Myers« , « Laurie » qui devient mère de famille, et même jusqu’à faire mourir l’héroïne. Il serait trop long de tous les développer et de mentionner l’entier des titres tournés durant ces 40 dernières années. D’ailleurs, le réalisateur et la production du récent « Halloween » décidèrent de rendre hommage à certains volets antérieurs au travers d’allusion bien précises.

Au niveau de la mise en scène, David Gordon Green effectue un surprenant changement quant à sa carrière. Car avec « Stronger » sorti en 2017, la trame relayait le fait divers dramatique sur l’attentat à la bombe lors du marathon de Boston, le tout porté par l’excellent comédien Jake Gyllenhaal. Mais avec « Halloween« , le cinéaste crée donc la surprise en s’immergeant dans un autre genre.

Quoiqu’il en soit, et malgré une distribution faisant plaisir aux aficionados, ce qui semble être le dernier film (selon les récents propos du réalisateur John Carpenter), n’est pas le plus novateur de la franchise. Mettre en tête d’affiche Jamie Lee Curtis (« Freaky Friday dans la peau de ma mère ») reste une excellente idée, mais la comédienne ne convainc guère dans son jeu, car son approche et la plupart des séquences filmées, n’amènent pas un suspens et une horreur insoutenable. Il en va de même pour l’acteur Nick Castle (« August Rush ») donnant l’impression d’être un peu trop âgé pour son rôle. D’ailleurs, un comédien incarne son personnage en parallèle afin de le rendre plus vigoureux, tout en respectant la gestuelle souhaitée.

Pourtant, d’excellentes idées et inspirations ont été prises pour cet « Halloween« . Un réalisateur débutant, une distribution idéale, des lieux parfaits pour le tournage qu’il s’agisse des décors ou éléments naturels, et même une musique inoubliable toutes ces années après. Alors certes, pour les connaisseurs du genre, c’est-à-dire de films slasher (là où le méchant ne meurt jamais vraiment), le principe reste jubilatoire et pourrait purement et simplement être préféré aux fictions à l’exemple de « La Nonne« . Mais cette approche scénaristique demeure trop identique et classique par rapport à beaucoup d’autres œuvres semblables. De plus, les productions « Blumhouse » ont participé à ce financement et il était presque certain que le scénario allait se différencier comme ce fut le cas avec « Happy Birthdead« . Néanmoins, cette impression ne transparaît pas et leur implication déçoit à cause du manque d’originalité.

Toujours est-il que ce film est le bienvenu durant cette période d’Halloween, car il se prête tout à fait à l’ambiance générale. Le plaisir de (re) voir ce genre de réalisations est décuplé parce qu’elles se font rares ces dernières années à cause de leur approche répétitive. Bien sûr, il demeure fortement déconseillé de le regarder en compagnie des enfants, mais pas de profiter de découvrir « Halloween » entre amis avec un bon paquet de pop-corn.

Halloween
USA   –   2018   –   Horror
Réalisateur: David Gordon Green
Acteur: Jamie Lee Curtis, Judy Greer, Will Patton…
Universal Pictures
24.10.2018 au cinéma

Halloween : l'affrontement des rivaux
4.0Note Finale