Hautement parodique, le dernier long-métrage de Patrick Hughes allie action, passages romantiques et gags en tous genres. Rien de bien extraordinaire, pourtant.

Même s’il se laisse facilement visionner, ce thriller américain est d’une banalité affligeante. On retrouve un duo composé de deux acteurs à succès qui s’envoient des vannes entre chaque coup de pistolet. C’est moyennement drôle et le scénario est téléphoné.

Michael Bryce est un agent de sécurité diplômé qui s’occupe des protections personnalisées les plus périlleuses. Elles sont dénommées les missions «Triple . Réputé comme étant le meilleur dans son domaine, cet élégant garde du corps se retrouve au bas de l’échelle, le jour où l’un de ses clients, un richissime armateur japonais, Kurozawa se fait descendre sous ses yeux. 

Après avoir bien ruminé son échec, notre héros tente de se refaire un nom. Pour y arriver, il accepte de protéger des personnes moins importantes. Ces missions simplistes l’ennuient et c’est avec soulagement qu’il apprend, un jour, qu’Interpol a de nouveau besoin de ses services.

Le Tribunal de La Haye, en Hollande, est le théâtre d’un procès particulier. L’ex-président de la Biélorussie est accusé de massacre à grande échelle, seul témoin encore vivant, un tueur à gages américain, Darius Kincaid est attendu à la cour pour être interrogé. Visé et poursuivi par les hommes de Dukhovich, l’ex-condamné ne peut compter que sur les talents de Michael pour sa protection.

Pourchassés de Londres à Amsterdam et risquant leur peau à chaque instant, les deux hommes, qui se détestent, doivent collaborer pour survivre. Commence alors la traditionnelle confrontation verbale des «Buddy Movies», ces films composés de deux héros que tout oppose…

«Hitman & Bodyguard» permet à Samuel L. Jackson et Gary Oldman de partager l’affiche d’un même film pour la troisième fois, après «True Romance» en 1993 et le «Robocop» de 2014. 

Au départ, c’est Jeff Wadlow qui était pressenti pour réaliser le film. Celui-ci a finalement laissé sa place à Patrick Hughes, un habitué de l’action et plus particulièrement des gunfights puisqu’on lui doit «Expendables  et «Red Hill». 

La plupart des scènes de «Hitman & Bodyguard» ont été tournées en Bulgarie, ce qui a fourni à l’équipe une vaste palette de paysages proches de l’Angleterre et de la Hollande. Certaines scènes ont également été réalisées dans et autour du célèbre «Rijksmuseum» d’Amsterdam, un bâtiment gothique datant du XIXe siècle. 

Si l’on apprécie les décors extérieurs et les plans aériens, ce long-métrage reste assez simpliste dans son ensemble et ne nous divertit pas autant qu’on le souhaiterait. 

Les combats et tirs en tous genre se succèdent. Ils sont entrecoupés par de nombreuses cascades qui ternissent, elles aussi, un scénario déjà fort limité. Les gags sont plats et les dialogues assez pauvres.

La bande-son est composée de tubes des années quatre-vingt, de musiques actuelles et de rock alternatif. 

Ce Blu-Ray contient de nombreux bonus, qui accompagnent le film. Nous avons droit au Making-Of, aux commentaires audios du réalisateur et à l’usuel bêtisier et scènes coupées.  

  • Réalisateur: Patrick Hughes
  • Scenariste: Tom O’Connor
  • Avec: Ryan Reynolds (Michael Bryce), Samuel L. Jackson (Darius Kincaid), Gary Oldman (Vladislav Dukhovich), Salma Hayek (Sonia Kincaid)
  • Production: Millenium Films, Lionsgate, Kinema Films & Metropolitan FilmExport.
Hitman & Bodyguard : du déjà vu !
2.5Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires