La French de Cédric Jimenez

La French de Cédric Jimenez

Marseille, 1975. La French Connection, menée par Gaëtan Zampa, parrain charismatique et intouchable, est alors maîtresse des réseaux mafieux et plus grande exportatrice française d’héroïne. C’est au juge Pierre Michel, muté de Metz à Marseille, que sera confiée la lourde tâche de démanteler la French et de coincer les personnalités à sa tête. Ambitieux, le juge mettra en place une méthode pour faire tomber Zampa.

Le projet basé sur des faits réels a été confié au réalisateur Cédric Jimenez pour son deuxième long métrage. Marseillais d’origine ayant grandi en plein cœur de l’affaire, c’est un passionné et un concerné, qui met en scène avec subtilité cette tragédie sur fond de polar français. Difficile donc d’aller en salles réjoui, pensant trouver un énième film de flics sur les mafias marseillaises. Mais là est tout le talent de Jimenez. À la fois dans l’écriture, qui construit des personnages intéressants, humains, et au plus proche du spectateur, mais aussi dans la mise en scène rythmée, où les scènes d’actions et de suspens rendent hommage aux grands polars de l’époque. Le réalisateur n’a d’ailleurs rien à envier aux classiques du genre, et certaines personnes ont su dénicher le talent brut du français.

En effet, à peine un film à son actif avec « Aux Yeux De Tous » en 2011 – dont le succès fut mitigé – Cédric Jimenez arrive à se faire produire par Gaumont et s’attirer deux des interprètes masculins français les plus demandés. C’est dans un duel digne d’un Al Pacino/De Niro dans « Heat » que les deux amis dans la vraie vie, Jean Dujardin (le juge Michel) et Gilles Lellouche (Zampa), captivent et livrent une interprétation au sommet. Dujardin, dont les apparitions récentes ne s’apparentaient plus à la comédie, confirme son orientation vers des rôles plus dramatiques. Beaucoup plus saisissant que dans ces dernières participations américaines, l’acteur est à l’aise et très impliqué dans son rôle. Il livre un juge Michel prêt à se livrer corps et âme pour mettre un terme à La French, mais hanté par la peur de mettre sa famille en danger. Son ton est impeccable et l’acteur français prouve plus que jamais sa capacité à émouvoir. Gilles Lellouche, quant à lui, provoque à la fois l’effroi et la compassion d’un patron de Mafia intouchable et intransigeant, qui reste toutefois très humain et dont les implications liées à son statut de parrain lui échappent. Et même si son accent italien laisse à désirer, l’acteur incarne avec brio et tout en retenue Gaëtan Zampa.

Plongé au cœur de la French, de ses mensonges, ses corruptions et ses règlements de compte, le scénario comporte son lot de rebondissements compliquant la tâche du Juge Michel et tenant le spectateur en haleine pendant pas moins de 2h15. Un polar français dont la dimension humaine et tragique surprend et fascine, assurément ce qu’on a vu de meilleur dans le cinéma français cette année.

La French
De Cédric Jimenez
Avec Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Céline Sallette, Mélanie Doutey
Pathé Films
Sortie le 3/12

LA FRENCH – Bande-annonce par TheDailyMovies