Cette parodie française du célèbre conte pour enfants « Cendrillon » est divertissante au début, mais on se lasse rapidement de l’humour bas de gamme et du contenu simpliste du film. Cette réalisation n’est finalement qu’un ensemble de gros gags lourds qui se suivent.


Comment trouver chaussure à son pied quand on est une femme frêle, timide et mal dans sa peau ? Il suffit de savoir raconter des histoires… et cela, Julie la secrétaire d’un bureau parisien sait très bien le faire !

Lorsque son patron, l’homme dont elle est amoureuse se présente à son domicile, notre jeune employée croit que son jour de chance est arrivé. Elle essaie de le séduire sur le pas de la porte et l’invite à entrer boire un verre. Malheureusement, celui-ci, a déjà un rendez-vous galant et lui confie son fils pour la soirée. Déçue, elle décide malgré tout de s’occuper du petit et lui raconte une histoire pour l’endormir, celle de Cendrillon qu’elle revisite à sa manière…

Plus proche de la comédie américaine loufoque que du film français à proprement parler, cette nouvelle réalisation de Lionel Steketee, parodie à la sauce 2017 le célèbre conte de fées populaire : « Cendrillon ». L’idée est bonne en soi et les gags qui se suivent sont assez marrants, mais on se lasse rapidement du concept et ce qui était drôle au départ devient vite assez lourd. Le comique de répétition en est la cause principale. Pour on ne sait quelle raison, la mode actuelle veut qu’une réplique adéquate soit répétée à foison, jusqu’à saturation. Le film devient très vite énervant et dénué d’intérêt. C’est fort regrettable, car les personnages sont excellents et le casting de qualité.

Le réalisateur avoue qu’il a cherché à surprendre par un scénario très différent de l’histoire originale. Il a pour cela détourné ironiquement les codes usuels en créant des personnages et des situations nouvelles. (un prince désagréable, un speed-dating à la place du traditionnel bal ainsi qu’un soutien-gorge pour remplacer le célèbre chausson perdu).

La palme de la bonne performance en revient à Josiane Balasko qui interprète avec brio la mère tyrannique des prétendantes (l’une moche, l’autre contestatrice). Marilou Berry qui tient le rôle principal de Cendrillon dans le film est aussi à son affaire. La fille de la précitée qui est aussi la nièce du célèbre acteur Richard Berry a le cinéma dans le sang, on en a pour preuve la trentaine de films et séries dans lesquels elle est apparue. Les plus connus sont : « Joséphine 1 et 2 » ainsi que « Nos jours heureux ». La jeune blonde amène de la fraîcheur et un peu de sens à cette production humoristique. Il est à noter que les deux femmes ont déjà travaillé ensemble sur « Ma vie est un Enfer » en 1991 et « Cliente » en 2008.

Didier Bourdon n’est pas génial dans cette production. Pourtant fort apprécié lorsqu’il faisait partie du célèbre trio des « Inconnus », l‘acteur de 58 ans n’est plus aussi efficace depuis qu’il se produit seul. La perruque ridicule qu’il porte dans le film ne fait qu’accentuer son étiquette de personnage guignolesque. Il essaie vainement de nous faire rire avec ses propos et grimaces, mais ça ne fonctionne plus.

Arnaud Ducret, ancien chanteur de Gospel et comique français présent dans de nombreuses comédies à succès ces dernières années (L’embarras du choix, Adopte un voeuf, Profs 2) tient lui-aussi un rôle prépondérant dans le film. Il surjoue lui-aussi son personnage de « Prince Charmant » obsédé et orgueilleux.

Le seul acteur masculin à fournir une bonne copie est Vincent Desagnat, comparse de Michaël Youn dans le « Morning Live » de M6 et au cinéma. Le jeune acteur-scénariste anime le frère aîné du Prince, un être timide et original.

« Les Nouvelles Aventures de Cendrillon » fait partie d’un univers étendu lié aux « Nouvelles aventures d’Aladin » mais les films n’ont pas de connexion entre eux. Le seul point commun est la relecture moderne et décalée de contes à travers un personnage racontant une histoire ainsi que le parti-pris esthétique haut en couleur. Ces contes dépoussiérés seront également produits et mis en scène par la même équipe, notamment le réalisateur Lionel Steketee, qui signera « Alad’2 » l’an prochain.

Tourné dans le département de l’Essonne et au château de Pierrefonds dans l’Oise, ce long-métrage contient quelques références aux autres contes. « Blanche neige et les 7 nains », « Le petit chaperon rouge » et « La belle au bois dormant ». Le spectateur est transporté dans un décor moyenâgeux composé de forêts sombres, marécages et forteresses.

Dans le style de la série, télé « Kaamelot », cette sortie ciné est destinée à un public peu exigeant, cherchant avant-tout de l’humour décalé et de la détente. Aucun thème n’est vraiment traité dans le film. C’est simple et plutôt divertissant rien de plus.

Les nouvelles aventures de Cendrillon
FR – 2017 – Comedy
Réalisateur: Lionel Steketee
Acteur: Marilou Berry, Josiane Balasko, Arnaud Ducret
Pathé Films
18.10.2017 au cinéma

Les nouvelles aventures de Cendrillon : Une jolie Bouffonnerie !
2.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.