Considéré comme l’ultime chef-d’œuvre de Walt Disney (mort deux ans plus tard), « Mary Poppins » fait tellement partie intégrante de la culture occidentale, qu’en dire quelque chose de neuf est toujours difficile. « Supercalifragilisticexpialidocious », serait sûrement le qualificatif le plus correct pour décrire cet enchaînement de bizarreries, mi-psychédéliques, mi-morales, placées sous le signe du sourire ébahi constant, à l’image de celui de Julie Andrews, splendide de candeur à chaque minute.

« Mary Poppins » est ainsi l’œuvre la plus jusqu’au-boutiste et la plus stigmatique du style Disney. D’une simplicité extrême, l’intrigue laisse toute la place aux prouesses technico-visuelles et à l’omniprésence des chansons. A l’instar du « Magicien d’Oz », « Mary Poppins » est un trip autorisé sous acide, à la saveur sucré d’un bonbon acidulé et à l’impact régressif aussi coupable que jouissif.

Mary Poppins
De Robert Stevenson
Avec Julie Andrews, Dick Van Dyke…
Walt Disney / Buena Vista

A propos de l'auteur

Articles similaires