Vincent, un militaire français de retour d’Afghanistan, souffre de troubles post-traumatiques. Pour gagner un peu d’argent avant de repartir, il accepte un travail censé être de routine: il doit se charger de la sécurité de l’épouse et du fils d’un riche libanais pendant une semaine. Mais, ce dernier semble tremper dans des trafics et des magouilles politiques douteux. Très vite, le garde du corps est obsédé par la jeune femme qu’il est chargé de protéger et par la certitude que la menace est proche, sentiment encore exacerbé par sa paranoïa.

L’acteur principal, Matthieu Schonaerts, livre une interprétation époustouflante, excellente. On oublie rapidement qu’il ne s’agit pas réellement d’un soldat tout aussi perturbé que perturbant. Alors que le personnage desserre à peine les dents de temps en temps, Matthieu Schonaerts réussit à le rendre tout à la fois sympathique et très inquiétant. A côté, les autres acteurs semblent un peu lointains et transparents. Diane Kruger met un peu de fraîcheur, mais elle manque de stature face à un tel charisme.

Le thème de la paranoïa reste cohérent jusqu’à la dernière scène du film, et le spectateur est plongé dans l’angoisse sans jamais se sentir trop largué par les délires de Vincent. La tension est augmentée par le fait que l’on ne sache pas si la menace principale vient du personnage ou de l’extérieur. Ce sentiment de menace intérieure ou extérieure est renforcé par un long huis clos à la fin du film.

Malgré tous ces points forts, on reste aussi un peu sur sa faim, à cause de longueurs, probablement présentes pour essayer d’ajouter à la tension, mais un peu inutiles. Le début met du temps à s’installer et les quelques scènes d’action arrivent un peu tard. On est également déçu que des pistes amorcées au début du film ne soient pas plus explorées et explicitées, au lieu d’être abandonnées brutalement.

On regrette ces faiblesses, car Maryland (dont le titre en anglais est plus approprié: Disorder) n’est vraiment pas loin d’être un très bon film, qui donne envie de continuer à suivre le parcours de Alice Winocour, dont c’est le second. Des débuts très prometteurs.

Pour les amateurs de suspense hitchcockien et de thrillers psychologiques.

Ce film a participé à la sélection de #Scope100 Vienne

Maryland
De Alice Winocour
avec Matthias Schonaert, Diane Kruger
Mars Films

Maryland
3.0Note Finale