Michelangelo, Donatello, Leonardo et Raphael sortent de l’ombre et on est prêt à les accueillir. Vue d’ensemble des nouvelles aventures au cinéma, des héros des comics cultes.


Dans cette suite réalisée par Dave Green au film de 2014  « Ninja Turtles » , les quatre tortues amatrices de pizza et maîtres d’arts martiaux, font face au retour de Shredder, soutenu dans ses plans de conquête du monde par un cerveau extraterrestre, le cruel et dangereux Krang. Aidés par la journaliste April O’Neil (Megan Fox), son aspirant petit ami amateur de hockey et élève policier Casey Jones (Stephen Amell) ainsi que par le héros du précédent opus Vern Fenwick, les combattants mutants vont s’interroger sur comment former une équipe soudée et réfléchir à leur condition de parias vivant cachés dans les égouts.

Parlons-en, d’ailleurs, de leur planque dans les égouts : un rêve d’adolescent américain, réunissant graffitis, sacs de frappe, écrans géants, junk food, batterie couverte de stickers et skatepark. Cet opus est d’ailleurs celui du passage à l’âge adulte, où Michelangelo, Donatello, Leonardo et Raphael (renommés pour l’occasion Mikey, Donnie, Leo et Raph) font face à leurs faiblesses et se retrouvent livrés à eux-mêmes, sans les conseils avisés de leur sensei, maître Splinter.

Les combats s’enchaînent, on voltige de New York au Brésil entre ruelles sombres, avions piratés, repaires secrets et toits de buildings surplombant la ville ; les quatre frères mutants se lancent des vannes entre deux cascades vertigineuses, Megan Fox est bouche bée en permanence, et les ennemis mutants, BeBop et Rocksteady, respectivement phacochère et rhinocéros humanoïdes,  sont défiés avec des rollers et une crosse de hockey.  Le tout fonctionne. À  consommer un dimanche soir et, forcément, accompagné d’une part de pizza.

Réalisé par Dave Green
Avec : Megan Fox, Stephen Amell
Distribué par Rainbow

"Ninja Turtles 2 : un rêve d'adolescent"
3.5Note Finale