De 2006 à 2016 – soit 10 ans si je calcule bien – 100 films psychotroniques ont été projetés au Spoutnik ! Si ça ne se fête pas, qu’est-ce qui peut bien se fêter ?


Des dérivés italiens et japonais de « Star Wars », des films avec Prince et Bowie ou… Abba et les Village People, Docteur Justice et Doc Savage, du western spaghetti, du giallo, des films en esperanto ou en langage des signes, Marianne Faithfull sur une moto, Alain Delon contre la Mort, les Crados, des lapins tueurs géants, Tintin avec de vrais acteurs, Delphine Seyrig en vampire, Peter Cushing en Dr. Who, Captain America avec un budget ridicule, Alain Bashung dans un univers post-apocalyptique, une comédie musicale sur des cannibales, le Père Noël contre les Martiens… Depuis septembre 2006, le cinéma Spoutnik de Genève propose chaque dernier vendredi du mois à 23h30, en séance gratuite, des films dits « psychotroniques ». Soit une œuvre ignorée par l’establishment critique, du fait de son origine obscure ou de sa médiocrité telle que définie par le goût de la majorité, comme l’a écrit le spécialiste Michael J. Weldon, inventeur du terme et auteur d’un recueil sur les films psychotroniques. Tous les genres y sont représentés, films de série B comme nanars de série Z, dans la plus pure tradition du cinéma de minuit. On y retrouve des longs-métrages aux concepts absolument improbables, tantôt des erreurs de parcours qu’acteurs et réalisateurs préféreraient oublier, tantôt de véritables petits chefs-d’œuvre. À chaque fois, l’intention des programmateurs (Christophe Billeter et votre serviteur Pascal Knoerr, en charge du Spoutnik de 2006 à 2011) est de célébrer le cinéma dans toute sa diversité, en traversant les pays et les époques, et en s’amusant le plus possible.

Pour célébrer les 10 ans de ces séances et le 100ème film psychotronique projeté, le Spoutnik organise une soirée festive le vendredi 28 octobre dès 21h, avec la projection de deux films (« Fantastic Four » –  pas les blockbusters mais leur cousin trisomique – et « The Horror Of Party Beach » – vieux film de monstres ringard à souhait) suivie de DJs qui alterneront les ambiances (surf rock, B.O., synthés eighties…) sur fond d’extraits de films psychotroniques précédemment montrés au cours de ces glorieuses dix années.

Nuit Psychotronique

Nuit Psychotronique
Genève, Spoutnik
Vendredi 28/10
www.spoutnik.info