4 jours après le début de ce tout nouvel évènement qu’est« Rencontres 7ème Art Lausanne », la belle aventure pris fin avec une édition riche en rencontres, en partages et en découvertes. Selon les premiers chiffres, plus de 7’000 festivaliers-ères étaient présent-e-s.


Avant d’aborder les points forts de la soirée finale, je me permets de souligner 2 petits bémols qu’ils seraient plus agréables de modifier pour la future « r7al » déjà annoncée pour 2019. L’une concerne le fascicule officiel qui se lirait peut-être plus facilement si les films y relatif contenaient une classification ou une numérotation indiquée sur la page A3 annexée. L’autre élément éventuellement modifiable, serait de laisser davantage le public participer aux questions-réponses. À l’exemple de la rencontre avec Christopher Walken où seul le maître de cérémonie Frédéric Maire l’interrogea

Pour en revenir au moment de la clôture, son directeur Vincent Perez souligna une nouvelle fois leur volonté : que les échanges entre les personnalités et festivaliers-ères puissent se faire assez aisément. Des tables rondes, moments d’échanges et discussions ont été ainsi organisés du 24 au 28 mars 2018 et se sera probablement à nouveau le cas pour 2019. Durant cette dernière soirée du « r7al », un prix honorifique fut remis à l’immense acteur américain Christopher Walken (« Eddie The Eagle ») pour sa carrière. Et pour ce faire, la comédienne Valeria Bruni-Tedeschi (« Ma Loute ») eut l’honneur de le lui donner directement.

Pour terminer, Vincent Perez s’exprima un dernier instant dans le but de remercier chaleureusement plusieurs invité-e-s, sponsors ainsi que l’équipe du « r7al ». Ému pendant son discours, il céda toutefois vite sa place afin que le public puisse (re) découvrir « Nos Funérailles » d’Abel Ferrara.

Nos Funérailles d’Abel Ferrara (1996)

Ce long-métrage relate l’histoire de la famille Tempio qui se réunit suite à un décès. En effet, Johnny, un des plus jeunes membres du clan a été froidement abattu dans la rue et c’est un véritable choc pour autres membres. Chez, l’aîné des frères Tempio, explose de rage durant le recueillement. Mais il n’est pas le seul se laissant submerger par ses émotions, car Ray, le pilier des Tempio, désire ardemment trouver le coupable et le punir pour ce qui ressemble à un assassinat. Peu à peu, les souvenirs et recherches les conduisent au dénommé Spoglia, le boss de la famille rivale mafieuse. Ce dernier paraît avoir causé la mort de Johnny et avant même d’en être totalement sûrs, les Tempio vont mener une vendetta qui les amèneront à un nouveau massacre.

Soyons honnêtes, le cinéaste précité n’est plus du tout connu d’une majeure partie des amateurs-trices de cinéma actuels-les. Pourtant, au milieu des années 90, ses implications furent très fréquemment saluées par les critiques et le public. Un de ses plus grands succès à ce jour, reste le dramatique et violent « Bad Lieutenant » datant de 1993. Avec « Nos Funérailles », diffusé en salles en 1996, le genre est quelque peu différent. Mais l’intensité et les faces sombres de l’être humain sont bien explorées et exploitées. Certes, il faut un certain temps pour s’imprégner de l’ambiance et de la trame du long-métrage. Mais lorsque le lien avec les personnages et leurs histoires respectives se font, « Nos Funérailles » prend tout son sens.

En conclusion, le choix de ce long-métrage est judicieux, car même si Christopher Walken a un rôle plus discret que ceux dans les Tim Burton, par exemple, il n’en reste pas moins qu’il prouve sa polyvalence et sa passion pour le cinéma.

Quant à l’avenir des « Rencontres du 7ème Art » à Lausanne, il paraît prometteur et il est motivant de savoir que les spectateurs-trices se sont rendu-e-s aux lieux différents sites concernés afin de se cultiver. Gage est à espérer que la manifestation soit tout autant riche, si ce n’est plus, pour sa seconde édition en 2019. Donc, vivement l’année prochaine !

Pour plus d’informations : r7al.ch