20.3 C
Suisse
30 juillet 2021

S'abonner au magazine

« Sans un bruit 2 » : Mais où aller se cacher silencieusement face aux dangers ?

-

En 2018, un film d’horreur doté d’un budget relativement petit, surpris la presse et un large public positivement : « Sans un bruit ». 3 ans après, sa suite sort au cinéma et elle s’avère tout autant angoissante, intense et très bien interprétée par l’entier du casting.


Les survivants de la famille Abbott sont face à un dilemme grave et urgent. Car les récents événements qui se sont déroulés sous leurs yeux et dans leur ferme, font qu’ils doivent impérativement quitter leur zone de confort. Trop de bruit a été fait et les bestioles peuvent arriver à tout moment… Alors que faire, se déplacer ? Certes, mais où ? Et de quelle manière ? Ceci, en comptant Junior et le fait de s’aventurer bien au-delà de leurs limites, aucun des membres ne sait où cela les mènera. Néanmoins, le sentiment de danger se ressent fortement. Evelyn Abbott s’obligera donc à suivre l’un des plans de sa fille Regan. C’est ainsi que la petite famille se dirigea, toujours silencieusement, dans un endroit qu’elle espère moins dangereux. Sur place cependant, rien ne semble gagné et affolée par le nouvel environnement et ses menaces, les Abbott ne savent plus quoi faire pour survivre à part tenter vainement de se cacher… Sans un bruit.

Si le fil conducteur du second volet reste relativement identique, soit que le silence est d’or et permet de survivre, 2 grandes différences se perçoivent au sein du long-métrage de « Sans un bruit 2 ». En 1er lieu, l’exploration. Car comme susmentionné dans le résumé, la famille « Abbott » doit quitter son lieu de vie très rapidement, les attaques ayant détruit presque l’entier de leur habitat.

Pour se faire et grâce à l’une des observations importantes faites par la jeune « Regan » pendant le 1er opus, le déménagement en urgence de la famille se fera évidemment, le plus discrètement possible. Mais alors que les survivant-e-s espèrent trouver un refuge dans cet autre endroit, rien ne va se passer comme prévu. Au contraire, ils et elles vont devoir se diviser afin de mieux… régler quelques comptes au sens propre et parfaitement adapté à l’ambiance de « Sans un bruit 2 ».

C’est peut-être à ce niveau-là que le long-métrage change légèrement, un tout petit peu trop d’ailleurs. En effet, la réalisation frôle par moments le film d’action. A regret, car l’ambiance et le silence anxiogènes s’avèrent parfois un brin écarté. Ceci demeure probablement un choix scénaristique du metteur en scène John Krasinski (« Jack Ryan »), mais fort heureusement, cette différence reste subtile et il garde le principal fil conducteur de sa fiction.

Quoiqu’il en soit et outre cette petite modification, « Sans un bruit 2 » assure de faire passer un moment intense, inquiétant, et efficace auprès des spectateurs-trices amateurs-trices et connaisseurs-euses du genre horrifique.

Car même si la majorité des faits marquants du 1er opus sont réutilisés au sein de cette suite, alors que ces idées auraient pu décevoir ou ne presque plus impressionnés, le scénario réserve encore de nombreuses surprises et il sera certainement plaisant pour le public, de retrouver notamment l’entier du casting de « Sans un bruit ».

Mais également, de découvrir d’avantage d’échanges selon le langage utilisé par « Regan ». Ou encore, d’apprécier pleinement l’infographie minutieusement réussie, toujours accompagnée de l’effrayante bande originale composée par l’Américain Malco Beltrami (« Logan »).

D’ailleurs, le lieu central du tournage de « Sans un bruit 2 », va probablement beaucoup impressionner les gens allant voir ce long-métrage qui se vit nettement mieux à l’intérieur des salles obscures. En effet, l’usine désaffectée de Bethlehem Steel dans l’état de la Pennsylvanie, est un endroit parfait permettant de créer des atmosphères lugubres, intrigantes et dangereuses.

Pour plusieurs puristes de l’horreur, il deviendra aussi un bon film du genre. Concernant les amateurs-trices, un excellent divertissement. Bien entendu, il est impératif d’avoir vu le récit de 2018 afin de comprendre cette suite directe qui ne s’adresse nullement aux enfants et personnes sensibles. Car outre les éléments positifs précités, « Sans un bruit 2 » contient assez de scènes horrifiques pouvant effrayer les plus jeunes.

En définitive, « Sans un bruit 2 » captive, effraye et interpelle tout autant vite et bien que la 1ère partie en 2018. Par ailleurs, le décalage de sa sortie dans les cinémas à cause de la Covid, n’enlève en rien le côté sombre de la réalisation.

A noter qu’il est préférable de voir la production le plus silencieusement possible, sous peine d’attirer des êtres effroyables…

Sans un bruit 2 (A Quiet Place Part II)
USA – 2020
Durée: 1h37 mn
Horreur, Suspens, Epouvante
Réalisateur: John Krasinski
Casting: John Krasinski, Cillian Murphy, Emily Blunt, Noah Jupe, Millicent Simmonds, Djimon Hounsou
Warner Bros
23.06.2021 au cinéma

Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

SUIVEZ-NOUS

4,168FansLike
10,000FollowersFollow
751FollowersFollow
645SubscribersSubscribe