18.7 C
Munich
jeudi, mai 30, 2024
- Publicité -

Equalizer, d’Antoine Fuqua

Etienne Rey
Etienne Rey
Travailler pour une salle de cinéma, comme journaliste pour des médias ou organiser des événements pour le 7e art, ma vie a toujours été organisée autour de ma passion: le cinéma.
The Equalizer

On pourrait très bien imaginer cette histoire d’un agent des forces spéciales à la retraite reprenant du service pour venger une jeune prostituée mise en scène par Tony Scott. La trame du film et la présence au générique de Denzel Washington rappelle les récentes réalisations du cinéaste britannique décédé. C’est donc un peu comme un hommage au cinéma de l’auteur de « Man On Fire » que pourrait être vu ce nouveau film d’Antoine Fuqua, autre honnête faiseur hollywoodien. On y trouve la même propension à privilégier l’action au récit car même si le film démarre pépère, dès la première scène de baston, tout bascule et le rythme s’emballe. A l’écran les morts s’alignent jusque dans un final plutôt original où les personnages s’entretuent à grand renfort d’outils de bricolage. Le reste est très banal, un peu bête et invraisemblable mais pour qui s’ennuie et veut faire passer le temps, le film est idéal.

Equalizer
Réalisateur: Antoine Fuqua
Avec: Denzel Washington, Chloé Grace-Moretz
Sony Pictures / Rainbow

 

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -