Un début prometteur d'Emma Luchini et Nicola Rey

Trois hommes d’une même famille fuient la gente féminine pour différentes raisons, mais l’arrivée de Mathilde va changer leurs opinions et leurs habitudes.


Dans son deuxième long-métrage après «Sweet Valentine» en 2009, Emma Luchini nous présente le quotidien d’une famille composée de trois hommes Martin, Gabriel et Francis. Le premier est un écrivain alcoolique divorcé, le deuxième un adolescent amoureux d’une femme rencontrée par hasard au bistro quant au dernier, le plus âgé des trois, il passe ses journées à fleurir la tombe de sa femme.

Ces trois générations masculines vont être liées à une histoire commune. Celle de Mathilde, une jeune femme rencontrée auparavant par le plus jeune des trois gaillards. Cette créature de 35 ans, plutôt jolie se présente au rendez-vous fixé dans un hôtel de luxe à Paris.

Un début prometteur d'Emma Luchini et Nicola Rey

Alors que Martin pensait avoir découragé cette muse par ses propos désobligeants, celle-ci se sert malgré tout de Gabriel pour financer ses parties de Poker. Naïf et chanceux, celui-ci réussit malgré ses 16 ans à se lier d’amitié avec elle puis à devenir son amant…

La réalisatrice, Emma Luchini est la fille du comédien Fabrice Luchini ainsi que la compagne de Nicolas Rey, un écrivain français. Son nouveau film est tiré du roman de son mari. Apparemment chez les Luchini, on fait tout en famille et le résultat est médiocre. Dans ce film décousu et sans rebondissement, les acteurs jouent faux, même Fabrice Luchini qui normalement nous offre une prestation de qualité semble coincé lorsque sa fille est derrière l’objectif. Le jeune Zacharie Chasseriaud qui tient le rôle principal de Gabriel est maladroit et joue difficilement son personnage audacieux. Quant à Manu Payet, il est très lourd dans son rôle d’homme désabusé, misogyne et donneur de leçons. Avec son air endormi, il rend ce film encore plus ennuyeux qu’il ne l’est. Seule l’actrice belge Veerle Baetens par son enthousiasme permet de faire remonter légèrement le niveau de cette comédie.

Un début prometteur d'Emma Luchini et Nicola Rey

Le scénario du film est banal. Ce n’est rien d’autre qu’une modeste critique de la société actuelle et des relations hommes-femmes. D’une platitude totale, cette production sans âme est ennuyeuse et sans intérêt.

La bande-son est composée de chansons de Barbara tels que «Mes hommes» et «à St-Lazare» ainsi que des mélodies de Louis Armstrong comme «Kiss of fire».
Ce navet à malgré tout reçu un 1er prix qu’il ne mérite pas du tout. Le «Magritte du cinéma 2016» qui récompense le meilleur film belge de l’année.

Ce DVD contient en bonus les scènes coupées, «mes hommes» le clip, le temps du cinéma, «la femme de Rio» court-métrage réalisé par Emma Luchini et Nicolas Rey ainsi que les paroles de lauréats.

Un début prometteur d'Emma Luchini et Nicola Rey

Un début prometteur (2015)
Durée: 90 minutes
Réalisatrice: Emma Luchini & Nicola Rey
Avec: Manu Payet (Martin Vauvel), Veerle Baetens (Mathilde Carmain), Zacharie Chasseriaud (Gabriel Vauvel), Fabrice Luchini(Francis Vauvel), Jean-Michel Balthazar (Pierre), Fred Scotlande (Xavier) & Emilie Gavois-Kahn (Pharmacienne)
Dinifan

"Un début prometteur" : L'Ange Gabriel
1.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires