13.1 C
Suisse
21 septembre 2021

S'abonner au magazine

« ZFF 2021 » : Hollywood sous toutes ses couleurs

-

C’est à peine quelques heures après la conférence de presse à Zurich, que son Directeur et la Manageuse du festival, arrivèrent à Montreux pour leur 2ème conférence en Suisse romande, à Montreux. Intéressante et osée, la 17ème édition ne manquera pas d’attirer la foule.


Pour cette 17ème édition qui se déroulera du 23 septembre au 3 octobre 2021, le « Zurich Film Festival » nous convia cette fois-ci, au Montreux Palace. Dans un cadre luxueux et empreint d’histoire, je m’installai sur une chaise confortable prêt à écouter et découvrir la nouvelle programmation.

Ce rendez-vous journalistique fut donc présenté par Christian Jungen et Elke Mayer comme susmentionné. Rapidement, j’eu la confirmation que « Mourir peut attendre » serait l’une des grosses productions et Premières mondiales diffusées au sein du festival.

J’appris aussi que de longues et intenses négociations se firent afin d’obtenir les droits pour diffuser ce film d’espionnage en Première Suisse. Ainsi, une rétrospective sur comédien le Daniel Craig en « James Bond » sera proposée aux festivaliers-ières en plus de la réalisation exclusive.

De nombreux autres long-métrages feront évidemment, partie de la sélection pour la 17ème édition du « Zurich Film Festival ». De la Tunisie à la Suisse en passant par l’Italie ou le Japon, plus d’une centaine œuvres cinématographiques pourront être découvertes par les festivalier-ières et invité-e-s pendant la semaine de la manifestation.

A propos de ces derniers, entre la présence de l’iconique Sharon Stone (« The Disaster Artist ») est invitée au sein du festival afin de recevoir le prix de « L’Œil d’or » par rapport à sa carrière et à ses nombreux combats menés.

A ses côtés, la venue du compositeur Mychael Danna (« La Famille Addams ») qui recevra le prix « Carreer Achivement Award » pour l’ensemble de sa carrière et ses magiques compositions. Ainsi, le « ZFF » prouve une nouvelle fois, sa diversité.

Durant cette dizaine de jours, le « Zurich Film Festival » permettra par ailleurs, à Paolo Sorrentino (« Youth ») de recevoir la distinction « Tribute To (Paolo Sorrentino) Award ». Car grâce à ses inspiration et créations, il sut faire évoluer le monde du 7ème Art avec réussite. Comme il le prouva en 2016 à travers sa mini-série dramatique « The Young Pope » puis 3 ans après, au travers de sa suite « The New Pope ».

De plus entre le fameux « Green Carpets », les « ZFF Masters », les « ZFF Talks », le « ZFF pour les enfants » ou encore le « Prix Pathé » destiné à un-e journaliste ayant rédigé un article remarquable, le public présent à Zurich aura de nombreux intérêts liés au 7ème Art.

Outre ces possibilités et celles d’avoir la chance de découvrir différentes fictions comme « The French Dispatch », de croiser d’autres personnalités à l’exemple de Geraldine Chapin (« Jurassic World : Fallen Kingdom »), Timothy Spall (« Le Procès du siècle ») ou encore Jacques Audiard (« Les Frères Sisters »), le « ZFF » présentera plusieurs thèmes cinématographiques distincts.

En effet, que ce soit au tout nouveau et moderne Kongresshaus et dans les autres lieux du « Zurich Film Festival » prévu à cet effet, il sera également possible de découvrir et suivre la thématique « #etSEXplore » au contenu parfois sulfureux, complexe, érotique et pourtant, inéluctable et novateur.

Les désormais incontournables liens entre le « San Sebastian Film Festival » et le « Hong Kong International Film Festival » se poursuivent aussi au sein de cette nouvelle édition ce, au travers des 2 fenêtres proposées et dans le cadre du « Window to the World ».

Finalement, cette 17ème édition du « Zurich Film Festival » permet aux organisateurs d’affirmer leur évolution et potentiel en étant notamment accepté par plusieurs distributeurs internationaux, pour la diffusion de fictions majoritairement inédites en salle.

Quant aux festivaliers-ières appréciant ce festival, il demeure certain que leur engouement restera. Concernant celles et ceux se rendant sur place par curiosité, la richesse et la variété du programme ne manquera probablement pas de les satisfaire voire, de les séduire.

www.zff.com

Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

SUIVEZ-NOUS

4,168FansLike
10,000FollowersFollow
750FollowersFollow
645SubscribersSubscribe