« Fast & Furious : Hobbs & Shaw » : Quand les « uso » ennemis s’unissent, ça cartonne !

A lire aussi

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Attendu impatiemment par de nombreux-euses aficionados de « Fast & Furious » depuis l’annonce officiel du projet devant se développer, « Hobbs & Shaw » voit enfin le jour en 2019. Et c’est une fiction qui fait plaisir et divertit très bien.


Hobbs et Shaw, 2 gars que tout oppose… Le 1er est un pur ricain culotté et du genre à fracasser ses ennemis contre les murs. Le second, so british, demeure plus classe et discret professionnellement, même s’il est mercenaire depuis de nombreuses années. S’étant déjà rencontrés lors d’une mission précédente, ils ne se sont pas supportés d’emblée. Dès lors, ils font de leur mieux pour se nuire au maximum. Malheureusement, ils vont devoir se forcer à faire équipe car Brixton, un humain génétiquement modifié, tente de changer le monde selon sa vision… Et pour couronner le tout, une des meilleures agentes du MI6 se retrouve confrontée au cœur de cette histoire et cela, contre sa volonté.

« Fast & Furious »… Voilà une franchise pouvant étonnamment surprendre au détour d’un virage. Créée depuis bientôt 20 ans (en 2001), la « famille de Dominic Toretto » n’a cessé d’évoluer et de grandir et ce, malgré certaines polémiques par rapport à la saga. Néanmoins, c’est en 2017 que le 7ème volet « F&F » se fit le plus remarqué. Grâce au duo détonant Jason Statham (« En eaux troubles ») et Dwayne Johnson (« Skycraper »). Leurs scènes communes plurent énormément au public à tel point qu’un film avec eux en tête d’affiche s’élabora, puis se tourna.

Fort heureusement, le cinéaste derrière les caméras ne fut pas choisi au hasard. Ancien cascadeur attitré de Keanu Reeves (« John Wick »), c’est David Leitch (« Deadpool 2 ») qui eut la responsabilité de réaliser la 1ère parallèle cinématographique à ladite franchise, soit « Hobbs & Shaw » sur grand écran. Tout en gardant un petit lien avec « Fast & Furious », l’histoire reste sans nul doute la plus épique et plaisante des « F&F » grâce justement, au duo anglo-américain.


Car si ceux-ci donnent clairement l’impression qu’ils se détestent en incarnant à merveille leur personnage, ils donnent également clairement le sentiment d’avoir pris grand plaisir à tourner un tel film ensemble. Certes explosif comme il se doit, oui violent et avec des courses-poursuites, néanmoins le long-métrage demeure davantage amusant, jouissif et rock qu’auparavant.

En plus de quelques apparitions fort sympathiques et surprenantes, la bande-son de « Fast & Furious : Hobbs & Shaw » faite par Tyler Bates, est remarquable. Très variée, sa musique emprunte différents genres musicaux rarement autant valorisés à Hollywood. Car tout comme une partie du casting et certains des titres du compositeur, l’ensemble exotique permet aux spectateurs-trices de voyager davantage.

En effet, si « Hobbs & Shaw » bourlinguent beaucoup en tentant de sauver le monde, une de leurs haltes sera à Hawaï, plus précisément sur la doyenne des îles de l’archipel, soit à Kauai. Plusieurs comédiens-iennes originaires de l’archipel ont d’ailleurs été engagés afin d’épauler le casting principal. Dwayne Johnson (« Hobbs »), s’exprime du reste parfois dans la même langue que les acteurs-trices à ses côtés à Kauai. C’est donc avec plaisir, en tout cas en version originale sous-titrée, de l’entendre en Ōlelo Hawai’i, soit la langue de ces îles. Evidemment, le langage reste moderne et mélangé à l’anglais, mais souvent amusant.


En résumé, « Fast & Furious : Hobbs & Shaw » contient des cascades impressionnantes, un mélange de cultures fort bien combiné, une bande originale rythmée, un casting 5 étoiles (l’actrice principale Vanessa Kirby (« Identifiy ») est tout autant bluffante par rapport à ses collègues masculins) et une bonne dose d’humour.

Un long-métrage permettant de passer un excellent moment entre ami-e-s, sans aucune prise de tête et avec une intrigue digne des grands films d’action. La fin laisse également quelques interrogations non-négligeables. Même si l’œuvre cinématographique s’adresse avant tout aux adolescent-e-s et aux spectateurs-trices appréciant ce genre, celles et ceux moins intéressés par les « F&F » auront aussi beaucoup de plaisir à voir cette réalisation, grâce aux raisons précitées.

Fast & Furious : Hobbs & Shaw
USA   –   2019   –   Action
De David Leitch
Acteur: Dwayne Johnson, Jason Statham
Universal DVD
07.08.2019 au cinéma

- Publicité -

ARDENTE·X·S

Novembre

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -