15.7 C
Suisse
21 septembre 2021

S'abonner au magazine

« Jungle Cruise » : Une attraction qui a le vent en poupe

L'Amazonie et ses secrets...

-

Cela fait une douzaine d’années que « Disney » souhaite sortir au cinéma un film dont l’histoire serait basée sur leur attraction « Jungle Cruise ». Après plusieurs ébauches scénaristiques, c’est finalement l’Espagnol Jaume Collet-Serra qui réalisa un bon divertissement.


Après avoir commis un vol nécessaire, mais ne l’empêchant pas d’en éprouver un peu de culpabilité, la botaniste anglaise Lily Houghton se rendit rapidement compte qu’afin de continuer ses investigations, elle devra aller en Amazonie pour trouver le fameux remède miracle. Accompagnée de son frère McGregor, puis du capitaine de bateau Frank semblant le plus hardis dans cette jungle, le trio va vite s’apercevoir que les lieux regorgent de dangers mortels. Entre le fait qu’ils soient poursuivis par des hommes lourdement armés, des forces surnaturelles voulant à tout prix les tuer et une tribu amazonienne plutôt agressive, l’expédition devient clairement périlleuse. En outre, rien ne semble soudé ces 3 énergumènes… Et ce, malgré l’intrépidité de Lily, la roublardise de Frank et la coquetterie de McGregor. Jusqu’à ce que leur quête épique les mène là où le secret naturel miraculeux pourrait se trouver…

Si « Jungle Cruise » ne s’avère pas être la 1ère réalisation basée sur l’attraction homonyme des parcs « Disneyland », à l’exemple de « Pirates des Caraïbes » ou encore d’ « A la poursuite de demain », cette production se pourvut d’un budget de plus de 200 millions de dollars. Une somme gigantesque pour le cinéaste espagnol susmentionné et peu habitué à des projets d’une telle envergure.

Car s’il eut la lourde tâche de filmer l’histoire écrite entre les 5 scénaristes et gérer de telles ressources financières, il se constate rapidement que « Jungle Cruise » est efficace, palpitant et fonctionne à merveille.

Evidemment, la trame ne demeure pas la seule plus-value du long-métrage. C’est principalement la bonne alchimie se ressentant entre la comédienne Anglaise Emily Blunt (« Sans un bruit 2 ») jouant la téméraire « Lily » et l’acteur Américain Dwayne Johnson (« Jumanji : The Next Level ») incarnant le rusé « Frank », qui permet de s’amuser et de rire en découvrant « Jungle Cruise ».

Mais le plaisir principalement ressenti, c’est certainement celui d’être rapidement immergé au sein de l’attraction même « Jungle Cruise ». D’ailleurs, Jaume Collet-Serra (« The Passenger ») filma plusieurs séquences démontrant clairement l’allusion de la distraction présente au sein du parc « Disneyland » à Orlando aux États-Unis. Et la scène de la fiction la plus notoire, reste le moment avec la sympathique petite chute d’eau.

Outre ce plan amusant en plus des autres, « Jungle Cruise » surprend à de nombreuses reprises, même musicalement. En effet pour ce long-métrage, c’est le compositeur James Newton Howard (« Raya et le dernier dragon ») qui se permit de changer radicalement et superbement, l’un des titres phares du groupe de hard rock « Metallica ».

Fait incroyable mais honorable, le groupe a même soutenu l’idée et a participé à cette modification musicale. Ainsi, « Nothing Else Matters » (soit « Rien D’autre ne Compte ») se transforme en un morceau orchestral, mélodieux et concordant parfaitement avec l’œuvre cinématographique.

Si la majorité des décors furent créés numériquement, leurs détails minutieux sont incroyables, voire impressionnants. Il en va de même par rapport à une partie des animaux. Car depuis de nombreuses décennies, il reste impossible pour les spectateurs-trices de voir un « Disney » sans avoir au moins un animal au côté des humains.

Et justement, la technologie actuelle a permis aux graphistes de créer une partie d’entre eux de manière infographique. C’est le cas pour la charmante et drôle « Proxima », la compagne à fourrure de « Frank ». Néanmoins, certains véritables animaux furent présents durant le tournage et comme depuis de nombreuses années chez « Disney », il s’avère prioritaire d’être en harmonie avec eux afin que tout se passe bien sur place.

Finalement, si « Jungle Cruise » s’adresse aussi à un jeune public, il est préférable que les enfants en bas âge ne le voient pas. En effet, certaines scènes peuvent effrayées et une partie des personnages, devenir trop impressionnants pour les petits.

Quant au reste des spectateurs-trices, tant de celles et ceux ayant déjà eu la chance de faire la véritable attraction « Jungle Cruise » et pouvant se remémorer d’excellents souvenirs en profitant du film, ou des gens qui découvrent la fiction sa magie et où tout peut arriver, au final, chacun-e passera un excellent moment avec ce divertissement drôle et touchant.

Jungle Cruise
USA – 2019
Durée: 2h07 min
Aventure, Comédie, Action
Réalisateur: Jaume Collet-Serra
Casting: Dwayne Johnson, Emily Blunt, Jesse Plemons, Paul Giamatti, Edgar Ramírez, Jack Whitehall, Andy Nyman, Dani Rovira, Mark Ashworth, Quim Gutiérrez
Disney
28.07.2021 au cinéma et sur Disney +

Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

SUIVEZ-NOUS

4,168FansLike
10,000FollowersFollow
750FollowersFollow
645SubscribersSubscribe