La nouvelle adaptation, signée Spielberg, du livre de Roald Dahl amène une bonne surprise à sa suite avec la restauration du premier « BGG », dessin animé datant de 1989 !


Sophie, une jeune orpheline, se fait enlever pendant la nuit par un géant. Quel soulagement quand elle apprend qu’elle ne se fera pas dévorer, car son kidnappeur est le seul parmi tous les géants à ne pas manger les « hommes de terre ». Son nom est le Bon Gros Géant, il utilise un langage tarabiscoté et a comme profession de souffler de beaux rêves aux enfants de la Terre entière. Ces deux solitaires vont vite se prendre d’affection l’un pour l’autre, le BGG faisant découvrir les merveilles de son monde à la petite Sophie. Mais les autres géants sont sanguinaires et quand nos deux amis prennent connaissance de leur prochain plan malfaisant, ils décident d’agir.

Pour le spectateur contemporain, l’âge du film se ressent, il peut notamment paraître un peu lent par moments, mais la qualité des dessins et de la musique compensent bien les petits défauts qu’on peut lui trouver. On est émerveillé par l’originalité et la beauté surréaliste des paysages, et on s’attache vite au BGG et à sa façon très cocasse de parler.

Le DVD ne propose malheureusement pas la version originale, mais contient par contre des bonus intéressants : ils nous permettent de mieux comprendre la genèse d’une histoire et sa transformation en film grâce aux interviews de Roald Dahl et Brian Cosgrove, le réalisateur. On peut aussi y voir un avant/après la restauration, qui donne une bonne idée du travail effectué.

En définitive, ce film n’est peut-être pas la (re)découverte de l’année, mais il nous offre un moment bien agréable et nous change pour le mieux de certains dessins animés contemporains.

Le BGG
De Brian Cosgrove
1989
Universal

 

"Le BGG" : une restauration satisfaisante de l’œuvre de Roald Dahl
3.5Note Finale

A propos de l'auteur

Articles similaires