12.1 C
Munich
dimanche, avril 14, 2024
- Publicité -

Le Manoir hanté, la sympathique attraction sur grand écran

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

En projet chez « Disney » depuis une dizaine d’années, repoussé fréquemment entre autres, à cause de la franchise à succès « Pirates des Caraïbes », cette version du Manoir divertit et permet quelque peu, de retomber en enfance. En repensant à la fameuse véritable attraction.


Suite à leur emménagement trop mouvement pour Gabbie et son fils Travis dans ce manoir, la jeune mère va devoir engager un guide touristique, un prêtre, une médium et un scientifique afin d’arrêter, éventuellement de comprendre, les fantômes qui hantent ces lieux. Néanmoins, rien ne sera simple. Car non seulement, aucune entité ne coopère, mais en plus, l’une d’entre elles leur donne l’impression d’avoir des pouvoirs différents par rapport autres et surtout, des objectifs davantage néfastes… En outre, l’équipe a aussi ses secrets et petites manigances. Arrivera-t-elle à conjurer le sort et à rendre le manoir plus sain et vivable ? Rien n’est moins sûr…

Dans les années 1950, l’idée d’un train fantôme revisité naquit dans la tête de Walt Disney. A l’époque, il souhaitait rendre l’intérieur des lieux plus lugubres, mais laisser les façades propres, avec davantage de cordialité et de chaleur.

Si l’extérieur fut construit au moment où Walt était encore en vie, 6 ans s’écoulèrent sans thématique dans le bâtiment. Entretemps, le rêveur et directeur principal décéda et il se décida de finalement, d’intégrer un concept plutôt morbide que lugubre (même si les 2 genres se mélangèrent bien).

En 1969 donc, la version de la maison hantée déjà attira le public, soit l’année de l’ouverture du fameux parc à Orlando. Nommée « Magic Kingdom », elle est la seule à être dans les 5 « Disneyland » répartis dans le monde. Avec à chaque fois, quelques adaptations liées au pays et/ou continent afin de s’adapter et plaire au public.

Avant l’adaptation cinématographique de 2023, une 1ère version avec Eddie Murphy eut un succès relatif, « Le Manoir hanté et les 999 fantômes ». 20 ans après, sa nouvelle version a au moins le mérite de ne pas du tout être une version copiée-collée.

Principalement, de par son histoire. En effet, « Le Manoir hanté » reprend davantage les principes basiques des différentes attractions connues de par le monde. Cette adaptation s’adresse également à un plus large et jeune public. Même si évidemment, quelques scènes effrayantes agrémentent l’histoire.

Ainsi et concernant celle de Paris, le « Phantom Manor », de nombreux clins d’œil sont glissés au sein du « Manoir hanté » et font vraiment plaisir à voir. Plusieurs moments nostalgiques s’en ressentiront, qu’il s’agisse de souvenirs liés à la France, au Japon, à la Chine et bien sûr, aux États-Unis.

Si « Le Manoir hanté » contient une intrigue, des dialogues et effets numériques plutôt basiques et pas forcément les plus soignés et réussis par rapport au numérique, la magie du cinéma opère assez bien grâce à sa distribution.

En tête d’affiche de cette réalisation, LaKeith Stanfield (« A couteaux tirés »). Son rôle de guide, malgré lui, lui convient bien. Son interprétation amuse, permet de mieux comprendre le scénario et rend l’histoire un peu plus croustillante.

Ses collègues amènent aussi une meilleure plus-value par rapport aux mésaventures dans cet incroyable manoir. De l’intéressant, mystérieux et troublant duo qu’est Rosario Dawson (« Retour à Zombieland ») et Owen Wilson (« The French Dispatch »), leur collègue Jared Leto (« House of Gucci ») quant à lui, incarne un protagoniste roublard assez efficacement. Un fait plutôt bien approprié pour un être fantomatique.

Si les 2 versions cinématographiques des « maisons hantées » estampillées « Disney » ne s’adressent principalement pas aux enfants, l’une davantage horrifique et sanglante, l’autre plus adulte et qui crée un léger sentiment d’angoisse, l’adaptation de 2023 divertit, amuse et fait plaisir à voir.

D’autant plus que le numérique s’avère davantage soigné, réussi et justement, contribue beaucoup aux différentes atmosphères du long-métrage susmentionné. Sympathique donc, mais il n’égalera ni la franchise « Pirates de Caraïbes », ni « Jungle Cruise ». Tout 2 basés également sur des attractions des parcs de la souris aux grandes oreilles.

Le Manoir hanté
USA – 2023
Durée: 2h02 min
Comédie, Famille, Fantastique
Réalisateur: Justin Simien
Avec: Jamie Lee Curtis, Owen Wilson, Rosario Dawson, Jared Leto, Danny DeVito, Dan Levy, LaKeith Stanfield, Tiffany Haddish
Walt Disney Switzerland
26.07.2023 au cinéma et prochainement sur Disney+

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -