Tout le monde – enfin surtout dans le monde restreint des amateurs de série B d’action flirtant avec le nanar – connaît Jean-Claude Van Damme et Chuck Norris. Malheureusement, peu savent que derrière ces grands noms se cachent deux producteurs peu connus : Menahem Golan et Yoram Globus. Deux Israéliens venus tenter leur chance à Hollywood à une époque où l’expression « rêve américain » avait encore un sens. Sans rien connaître au cinéma, du moins dans sa dimension artistique, ces deux cousins germains ont quand même réussi à lancer les carrières de plusieurs acteurs, plus réputés pour leurs exploits physiques que pour leurs talents de comédien. Lorsqu’en 1978, ces deux doux rêveurs, responsables malgré tout de quelques cinglants succès cinématographiques et populaires en Israël, débarquent en Californie avec en poche, chacun, 500 petits dollars, la profession se marre. Et pourtant, une décennie plus tard, même les plus réfractaires seront obligés d’admettre que ces énergumènes auront changé, à jamais, la face de leur petit monde. De « Portés disparus » à « Bloodsport », deux gros films « autres » parmi les dizaines produits par le duo et de surcroît couronnés de succès, ces « grands » producteurs auront réussi à faire taire les mauvaises langues tout en démontrant que le cinéma était d’abord une affaire commerciale plutôt qu’artistique.

Leurs efforts n’auront pas vraiment aidé le Septième Art dans sa dimension la plus pure mais leur histoire vaut au moins un documentaire… Que l’on se réjouit de découvrir et qu’on espère plus profond que les œuvres citées plus haut.

The Go-Go Boys – The Inside Story Of Cannon Films

The Go-Go Boys – The Inside Story Of Cannon Films
De Hilla Medalia
Avec Sylvester Stallone, Jon Voight, Charles Bronson…
Praesens Films