Un de nos festivals préférés à Genève pour sa sélection asiatique toujours riche et pointue (notre pêché mignon), le Black Movie vous fera aussi découvrir des films d’Afrique, d’Amérique du Sud, d’Inde, d’Iran… Il vous recevra comme de coutume au Grütli et au Spoutnik pour des séances inédites.


16ème édition que le Black Movie défend encore et toujours le cinéma d’auteur international avec une intégrité qui le fait renoncer à tout faste superflu : place aux films, aux réalisateurs, aux acteurs, et en particulier aux productions minoritaires, parfois fragiles, parfois ambitieuses, souvent impertinentes, mais très rarement ou jamais montrées dans nos circuits de diffusion.

Le festival invite autant de grands noms que de révélations du cinéma d’auteur, et suit depuis plusieurs années des réalisateurs fétiches qui parleront aux cinéphiles : Hong Sang-soo, Brillante Mendoza, Im Sang-soo, Lisandro Alonso, Tsai Ming-Liang, Carlos Reygadas, Jia Zhang Ke…

Sa grande liberté de ton se manifeste dans une programmation audacieuse et pointue, hors des sentiers battus, qui met l’accent sur une approche thématique ludique, reliant les films entre eux. En 2015, la programmation sera répartie en volets thématiques calqués sur la planche anatomique du corps humain : tête, jambes, mains, sexe, cœur… On retrouvera bien sûr les sections traditionnelles du festival : la sélection de films d’Afrique noire, « À suivre » (réalisateurs que l’on suit depuis leurs débuts), « Prix de la critique » (la compétition officielle, suivie par un jury de critiques international)…

Black Movie Over your dead body

Black Movie Over your dead body

La sélection est constituée d’environ 50% de cinéma asiatique contemporain. Plus généralement, la ligne artistique permet de rendre visibles des productions d’Asie, d’Afrique et d’Amérique Latine, et d’origines parfois inattendues selon les cuvées (cinéma grec en 2012, portugais en 2013).

Black Movie, très attentif au confort de son public, garantit une grande disponibilité des auteurs, conférant à l’événement une dimension humaine et conviviale qui est systématiquement saluée par les réalisateurs venus présenter leurs films.

Quelques grands noms déjà confirmés cette année avec les nouveaux films de Takashi Miike (ndlr : Ouééééééééé !!!), Hong Sang-soo, Miaoyan Zhang, Dieudo Hamadi, Park Jungbum, Shinya Tsukamoto, Wang Bing (qui sera d’ailleurs présent à l’occasion de la rétrospective de six de ses films, dont le plus connu : « À l’ouest des rails »)…

Nous pouvons d’ores et déjà vous dévoiler quelques titres de films au programme : « The Tribe » (Myroslav Slaboshpytskiy / Ukraine), en présence de l’actrice Yana Novikova ; « Over Your Dead Body » (Takashi Miike / Japon) ; « Hill Of Freedom » (Hong Sang‐soo / Corée du Sud) ; « Nobi, Fires On The Plain » (Shinya Tsukamoto / Japon) ; le traditionnel thriller coréen avec « 10 Minutes » (Lee Yong-seung), en présence du réalisateur ; « Titli » (Kanu Behl / Inde), en présence du réalisateur ; « A Few Cubic Meters Of Love » (Jamshid Mahmoudi / Iran), en présence du réalisateur ; « B For Boy » (Chika Anadu / Nigéria), en présence du réalisateur ; « Los Años De Fierro » (Santiago Esteinou / Mexique), en présence du réalisateur… De nombreux films des quatre coins du monde, souvent présentés par leur créateur, ce qui permet au public d’accéder à un échange direct fructueux après les séances.

Black Movie - Le garcon et le monde

Black Movie – Le garcon et le monde

Pour les plus jeunes, il y a toujours Le Petit Black Movie et sa une programmation de films d’animation, avec cette année un focus sur la production brésilienne avec la première genevoise de l’excellent long-métrage « Le Garçon et le monde » et la projection exceptionnelle du premier long métrage d’animation brésilien « Sinfonia Amazônica » (1953).

Aux marges du 7ème Art, une exposition d’affiches issues des archives de l’Art Theatre Guild of Japan sera proposée, accompagnée de quelques films de cette maison de production indépendante fondée en 1961 sans laquelle le cinéma d’auteur nippon n’aurait sans doute pas existé. En outre, trois espaces interactifs créés par l’artiste Cetusss d’après l’imagerie de la série « Twin Peaks » de David Lynch seront ouverts aux festivaliers : Black Lodge, One Eyed Jacks, Great Northern Hotel.

On souhaite au festival d’exploser son score de 28’000 festivaliers en 2014 (qui était déjà de +25% par rapport à 2013), une très belle affluence déjà pour un festival aussi exigeant (soyons fiers de la curiosité du public genevois !).

16ème édition du Black Movie
Genève
Du 16/01 au 25/01

www.blackmovie.ch

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.