Un film qui parle avant tout de courage et de conviction. Quand on est aussi médiocre cantatrice que la célèbre Florence Foster Jenkins, on ne peut pas compter sur son talent pour toucher les gens ! En revanche, le courage, la détermination et surtout, l’authenticité même, ne peuvent laisser personne indifférent. Une leçon de vie inspirante qui nous rappelle de ne jamais baisser les bras !


L’histoire vraie de Florence Foster Jenkins, héritière new-yorkaise et célèbre mondaine, qui n’a jamais renoncé à son rêve de devenir une grande cantatrice d’opéra. Florence est convaincue d’avoir une très belle voix, son mari dévoué et imprésario, St. Clair Bayfield, tente par tous les moyens de lui cacher qu’elle n’a aucun talent. Mais lorsque Florence décide de se produire en public à Carnegie Hall en 1944, St Clair comprend qu’il s’apprête à relever le plus grand défi de sa vie…

Une comédie à la fois touchante et inspirante. Meryl Streep, dans ce rôle de la Castafiore d’Hergé, est époustouflante comme à son habitude. Quant à Hugh, avec ses airs d’éternel gentleman coincé, il porte son rôle comme un « Grant » ! Mais la vraie révélation de ce film revient probablement à Simon Helberg (« The Big Bang theory »), qui apporte indéniablement beaucoup à l’humour et à la sensibilité du film. Certes, la seule réelle fausse note du long-métrage, serait de passer après « Marguerite », film français de Xavier Giannoli sorti en 2015 et dans lequel Florence est interprétée par Catherine Frot. Il se montre un peu moins subtil que son prédécesseur, mais l’œuvre de Stephen Frears reste de haut niveau et ne manquera pas de satisfaire un large public.

Réalisé par Stephen Frears
Avec : Meryl Streep ; Hugh Grant ; Simon Helberg
Distributeur : 20th Fox

 

« Florence Foster Jenkins » : attention les oreilles !
3.5Note Finale