« Game Night » donne l’impression d’être dans la même ennuyeuse et pénible veine de « Joyeux Bordel », aussi avec Jason Bateman. Pourtant, le récent long-métrage est un peu plus travaillé, amusant et original.


Max et Annie ont une passion commune bien avant qu’ils ne se mettent en couple : les jeux. Qu’ils soient de société, le pendu ou des mimes, pour eux rien ne vaut ces moments afin de pimenter leur vie. Une fois par semaine, ils invitent des ami-e-s pour y participer. Cette fois, c’est Brooks, le frère de Max, qui organise une super soirée à thème avec une sorte de « Cluedo » géant. Sauf que le grand frère disparaît et reste introuvable. En tentant de résoudre l’énigme et de le retrouver, les joueurs invétérés commencent à comprendre qu’ils se sont peut-être trompés sur toute la ligne. En fin de compte, cette nuit ne sera pas de tout repos pour eux…

S’il était initialement prévu que Jason Bateman réalise « Game Night », le comédien l’ayant déjà fait pour plusieurs séries méconnues en Europe, finalement le projet n’aboutira pas. A sa place, deux compères prirent le relai. Si l’un principalement inconnu au Vieux-Contient, l’autre l’est nettement plus. En effet, John Francis Daley (« Dr Lance Sweets dans Bones ») et son ami Jonathan Goldstein collaborent ensemble depuis plusieurs années. Que se soit comme acteurs, les deux ont participé à « Bones », mais de plus en plus également comme scénaristes. Leur récent « Spider-Man Homecoming » prouve d’ailleurs que leur travail d’écriture se fait davantage remarquer à Hollywood. Bien qu’il n’en soit pas à leurs premières réalisations, il est très probable que les spectateurs-trices découvrant « Game Night » aient une impression de déjà-vu. Car leur diptyque « Comment tuer son boss ? » a plusieurs similitudes, mais qui ne sont presque pas redondantes.

Face aux caméras, le duo que forme Jason Bateman et Rachel McAdams Dr Strange ») est plutôt réussi. Mais la bonne surprise revient davantage à Jesse Plemons Pentagon Papers »). Le jeune texan est en effet un très bon acteur polyvalent puisqu’il arrive fréquemment à changer de thématiques quant aux choix de ses personnages. Sa physionomie l’aide sans nul doute, car il attire facilement le regard et donne l’impression de ne pas forcément être d’origine américaine. Dans « Game Night », son personnage inquiétant dégage en plus un côté malsain quelque peu troublant et intriguant. Quant à Kyle Chandler Manchester By the Sea »), il incarne le frère opposé du héros avec une sympathique performance. Bien que son jeu ne soit pas des plus marquants dans l’histoire, son plaisir à s’investir est perceptible et son rôle plutôt amusant.

La musique a aussi une importance notoire puisqu’elle accompagne avec subtilité les mésaventures des personnages. Le compositeur a bien su mélanger le style musical des jeux vidéo des années 80 et du mouvement New Wave. Mais le choix de l’orchestrateur n’est de loin pas un hasard, puisque Cliff Martinez est devenu un spécialiste de ce genre de mixage. Son nom reste peu connu du grand public, pourtant, il a enregistré une des meilleures bande son de cette décennie avec « Drive ». Son implication dans « Game Night » atteste que son expérience professionnelle, bien que parfois un petit peu répétitive, se démarque à chaque fois.

« Game Night » n’est pas la comédie venant des Etats-Unis la plus hilarante en ce début d’année, mais elle a le mérite d’être plaisante et parfois surprenante. Soignée pour la mise en scène, la trame sème vite le trouble dans l’esprit du public les empêchant de parfaitement déterminer ou s’arrête le mensonge et où mène la réalité.

Bien que le long-métrage s’adresse à un large public, il ne sera pas forcément apprécié par tout le monde. Car certaines plaisanteries sont quelque peu répétitives. Malgré tout, « Game Night » conserve une certaine folie et convient très bien pour passer un moment distrayant. Quant à l’idée du générique de fin (sans nul doute en clin d’œil aux studios Marvel), elle est intéressante, mais ne mène à rien de particulier pour le mot de fin.

Game Night
USA   –   2018   –   Comedy
Réalisateur: John Francis Daley, Jonathan Goldstein
Acteur: Jason Bateman, Rachel McAdams, Kyle Chandler, Jesse Plemons, Billy Magnussen, Kylie Bunbury
Warner Bros.
18.04.2018 au cinéma

"Game Night" : les jeux de nuit dangereux
3.0Note Finale