Ne cherchez plus, le voilà LE blockbuster de l’année. Effaçant l’affront fait à la tradition nipponne par le tâcheron Emmerich en 1998, Gareth Edwards signe un deuxième remake américain de « Godzilla ». Et quel remake ! Soucieux de respecter la nature des films de monstres japonais (les fameux kaijū eiga), Edwards prouve qu’il a compris l’essentiel : ici, les véritables vedettes sont les monstres. Reléguant les personnages humains au second plan (ce qui risque d’en perturber plus d’un), le réalisateur joue avec nos attentes, fait monter la sauce grâce à une mise en scène pleine d’inventivité (quel jeu sur les échelles de grandeur !) et de roublardise avant de nous livrer un final dément !

Quel plaisir de vibrer et de s’émouvoir (oui oui !) devant ces forces de la nature qui s’affrontent. Le tout est en plus magnifié par une excellente musique signée Alexandre Desplat et une reprise du fameux requiem de Ligeti dans une scène d’anthologie. Du très grand spectacle !

GODZILLA
De Gareth Edwards
Avec Aaron Taylor-Johnson, Bryan Cranston, Ken Watanabe…
Warner Bros.

A propos de l'auteur

Articles similaires