Quinn, une adolescente, est prise pour cible par une entité maléfique qui convoite son âme. Elise Rainier et son équipe de parapsychologie vont communiquer avec les morts pour lui venir en aide.


Après un second opus éclairant plusieurs zones d’ombre du premier Insidious, tout en s’y imbriquant parfaitement, débarque en 2015 Insidious : Chapitre 3, sans James Wan à la réalisation cette fois-ci… Et sans grand intérêt non plus.

James Wan passe en effet le flambeau au scénariste des deux premières productions, Leigh Whannell, qui signe ici sa première réalisation. Notons au passage que le réalisateur en herbe interprète Specs dans la saga, et a écrit le scénario de trois autres films de James Wan : les deux premiers volets de la saga Saw, puis Dead Silence en 2007.

Ce nouveau chapitre fait office de préquelle et se focalise sur une jeune fille, Quinn, qui a eu la malchance d’attirer un esprit, vilain et pas beau évidemment, en cherchant à contacter dans l’au-delà sa mère, décédée quelques mois plus tôt d’un cancer.

Malheureusement, rien de neuf n’est apporté à la saga. On se contente de recycler des éléments des deux précédents Insidious, d’y ajouter un plus grand nombre de jump scares, gratuits pour la plupart, et surtout moins maîtrisés, et d’y créer des liens maladroits. Liens que le scénariste avait pourtant réussi à tisser avec brio dans le second opus, mais qui peinent à convaincre ici.

De plus, la jeune fille en proie au mal est tellement cliché et son personnage si peu creusé que l’on peine à s’intéresser à elle. On ne va pas se mentir, c’est le cas de tous les autres nouveaux venus (son père, son frère, sa meilleure amie…). En revanche, préquelle oblige, on retrouve la médium Élise des Insidious 1 et 2 bien vivante et, pour le coup, cela permet de l’étoffer davantage. Ce n’était pas une nécessité, mais c’est toujours mieux que d’avoir un amas de clichés sur pattes (ou sur roues concernant l’héroïne).

Une suite banale et inutile en somme, dont le seul but est d’amasser un peu plus d’argent tant que la saga le peut encore (un mal touchant plusieurs films à Hollywood). Un quatrième opus du même acabit est d’ailleurs sorti cette année et, au vu de son succès surprise au box-office, un cinquième volet est d’ores et déjà en préparation.

Et enfin, parlons bonus ! De ce côté, le Blu-ray est bien fourni : le disque nous propose ainsi trois scènes coupées ainsi que cinq featurettes pas inintéressantes (coulisses, cascades, interview d’un médium…). De quoi en apprendre beaucoup sur un film qui n’en méritait peut-être pas tant.

 

  • Insidious – Chapitre 3
  • Réalisé par Leigh Whannell
  • Avec Stefanie Scott, Lin Shaye, Dermot Mulroney…
« Insidious - Chapitre 3 » - insipide Insidious
2.5Note Finale

A propos de l'auteur

Passionné de films fantastiques et d’horreur depuis toujours, appréciant tout particulièrement les Kaiju Eiga.

Articles similaires