Le nouveau Maigret tourmenté et en quête de vérité

Le commissaire est de retour et mènera une profonde enquête.

A lire aussi

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Presque 50 ans après sa dernière apparition au cinéma, le fameux inspecteur « Jules Maigret » revient sous les traits de l’incroyable Gérard Depardieu. Tiré de l’adaptation « Maigret et la jeune morte » écrit en 1954, l’ambiance et l’enquête sont fort bien recréées et efficaces.


Suite à un appel anonyme, la police se rend au sein d’un parc en plein cœur de Paris car une femme morte a été découverte. Contacté pour mener cette enquête, le commissaire Maigret constata vite qu’elle ressemble beaucoup à une danseuse de cabaret de par son accoutrement. Il a cependant quelques suspicions par rapport au métier de la défunte. Néanmoins, celle-ci reste anonyme comme aucun papier d’identité et affaires personnelles à ses côtés ne furent retrouvés. En outre et malgré les recherches du commissaire, personne ne semble vraiment se souvenir d’elle. Par la suite et au gré des hasards, Maigret rencontra une jeune femme dans un café ressemblant étrangement à la femme retrouvée dans le parc. En la voyant, d’autres souvenirs personnels et douloureux ressurgir. Arrivera-t-il à déceler les raisons de cet ignoble acte et à avoir le recul nécessaire ? Rien n’est moins sûr…

En 2021, le célèbre « Commissaire Maigret » créé par Georges Simenon eut 90 ans. Si son personnage mourut volontairement en 1972 et l’écrivain en 1989, ses adaptations ne cessèrent et ne cesseront probablement jamais de s’exposer et de se transposer.

Cette version avec le grand Gérard Depardieu (« Maison de retraite ») en tête d’affiche et Patrice Leconte (« Une heure de tranquillité ») derrière les caméras, marque d’une part la 1ère collaboration entre les 2 hommes, mais et comme susmentionné, les retours de l’enquêteur au cinéma.

Auparavant et pour de nombreuses générations francophones, « Le Commissaire Maigret » se représenta par 2 comédiens l’ayant incarné sur le petit écran. Soit Jean Richard de 1967 à 1990 (« Le plus vieux métier du monde ») puis Bruno Cremer (« Paris brûle-t-il ? ») de 1991 à 2005. Si à chaque fois l’audience était au rendez-vous, les ambiances et interprétations varièrent quelque peu. Il en va de même avec la récente version cinématographique.

En effet, Patrice Leconte qui scénarisa également cette fiction accomipagné de Jérôme Tonnerre (« L’école buissonnière »), préférera une adaptation plus proche du personnage créé par l’écrivain. Ainsi, les décors, tenues vestimentaires et les dialogues furent ajustés afin d’immerger davantage les spectateurs-trices aux années 50, période où l’histoire eut lieu.

D’ailleurs, cette reconstitution s’avère réussie notamment grâce à son environnement plutôt bien reproduit. Si celui-ci n’a pas été recréé dans les moindres détails, à l’exemple de nombreux véhicules automobiles proliférant pendant ladite décennie au sein de la capitale française, l’intention de faire voyager en 1954 fonctionne efficacement.

Car les 2 scénaristes ne voulaient pas créer une surabondance générale afin de garder un film épuré et laisser aux curieux-euses de découvrir « Maigret », la possibilité de se concentrer davantage quant aux personnages. Cependant, une légère modernité scénaristique s’ajouta par rapport au côté personnel du héros de la fiction, plus précisément au sujet de sa santé.

Au niveau de la distribution, Gérard Depardieu endosse son rôle à merveille. Sans discrimination, il rend « Maigret » plus colossal, lui ajoute cette touche d’humanité volontairement et qui était peut-être un peu trop légère lors des précédentes interprétations. Un aspect aussi accentué au travers de cette adaptation car le public pourra en découvrir davantage quant à la vie privée du personnage.

Le reste du casting majoritairement féminin, s’en sort également bien et ce, même si elles s’avèrent moins connues du grand public. A l’exemple de Mélanie Bernier (« Tout là-haut ») qui joua un personnage plus profond, ambivalent et sinistre qu’il ne paraît.

S’adressant à des spectateurs-trices appréciant Georges Simenon et ses romans, les enquêtes policières intenses dénuées de scènes d’action ou encore, l’ambiance parisienne plutôt brumeuse des années 50, ce nouvel opus sur « Maigret » le rendra plus émouvant qu’antérieurement.

Finalement, ces éléments se percevront relativement rapidement et permettront de mieux profiter du long-métrage et de qui s’en dégage.

Maigret
FR – 2021
Durée: 1h28 min
Policier, Drame
Réalisateur: Patrice Leconte
Casting: Gérard Depardieu, Mélanie Bernier, Jade Labeste, Aurore Clément, Hervé Pierre, Pierre Moure
Pathé Films AG
23.02.2022 au cinéma

- Publicité -

Il Giardino del Re

Krypto et les Super-Animaux

Men

Mi Iubita mon amour

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -