Les Folies fermières est le moyen de se démarquer

A lire aussi

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

En découvrant un reportage de la chaîne télévisée France 3, le réalisateur Jean-Pierre Améris se sentit inspiré pour tourner son nouveau projet au titre homonyme. Touchant, drôle avec la bonne pointe de drame, ce film (et le vrai spectacle) méritent d’être découverts.


David, sa mère et son grand-père sont désespérés. Leur ferme se trouve sous la coupe judiciaire et ils leur restent peu de temps avant d’avoir l’obligation de la céder pour liquidation. Totalement désespéré, c’est par hasard que David entra dans ce cabaret et qu’une nouvelle idée lumineuse lui vint en regardant le spectacle. Soit monter ce genre de représentation au sein de sa ferme et avec une restauration sur place et de la région. Conscient de sa folie, tout comme sa maman et son grand-papa, il demeure pourtant persuadé de son incroyable idée et ce, malgré le très peu de moyens en sa possession. De l’union de sa future troupe au montage du lieu des « Folies fermières », il devra lutter contre de nombreuses difficultés avant d’espérer réussir. Notamment beaucoup aidé par l’impétueuse et énergique Bonnie, leur motivation les gagnera tellement, qu’ils risqueront tout afin de finaliser ce merveilleux show.

Scénarisé par Marielle Magella (« Si j’étais un homme »), Marion Michaud (« En famille »), Jean-Luc Gaget (« Zaï Zaï Zaï Zaï ») et Jean-Pierre Améris (« Une Famille à louer ») qui réalisa également « Les Folies fermières », ce long-métrage dénonce avant tout un système et une profession très fragiles et subissant de nombreuses pertes animales et humaines à cause du manque cruel de ressources financières.

Si beaucoup d’agriculteurs-trices perdent tout espoir par à cause du peu de soutien dont ils-elles bénéficient, ou pire, qu’ils-elles se suicident par désespoir, certains petits miracles arrivent grâce à de l’audace et de bonnes intuitions.

Ce fut donc le cas pour David Caumette et sa famille, dont la réalisation se basa. Au milieu des années 2000, le producteur devint le seul de son village à tout juste tenir encore sa ferme. Alors que dans les années 1950, presque 200 personnes vivaient de la terre en ce même lieu. A bout de souffle, l’idée de créer ce projet fou et de mélanger la culture et l’agriculture lui vint en 2013.

Pratiquement 10 ans après cette incroyable création, la famille Caumette divertir toujours grâce à leur cabaret, mais aussi à leur musée de la vache et petit parc animalier. Tout en respectant leurs animaux et les productions locales grâce à leurs partenaires.

Par rapport à la fiction, si effectivement, elle met un peu plus en avant les drames de la terre, la comédie en demeure le thème principal. D’autres sujets ponctuent ce film à l’exemple de la folie douce, de l’audace d’une personne fauchée et d’apprentissages de la vie au fur et à mesure de décisions parfois difficiles à choisir.

Même si de nombreuses libertés furent prises entre les vraies « Folies fermières » et la réalisation, à l’exemple de l’emplacement géographique modifié, du genre de la ferme et des caractères des protagonistes, le fil rouge reste identique et cela permet à un large public francophone, de découvrir cette incroyable aventure agricole.

En tête d’affiche des « Folies fermières », le déterminé et têtu Alvan Ivanov (« La Vie scolaire »), la loufoque et intuitive Sabrina Ouazi (« Demi-sœurs »), l’empathique et souriante Bérengère Krief (« Adopte un veuf ») ou encore le bougon et renfrogné Guy Marchand (« Ôtez-moi d’un doute ») qui forment une famille où les convictions profondes sont semées d’embûches, mais mènent finalement à un dénouement formidable et touchant.

Outre ces plus-values, cette comédie légèrement dramatique permet de passer un bon moment en famille et de comprendre qu’il est nécessaire d’aider par tous les moyens possibles, le large milieu agricole.

Les Folies fermières
FR – 2021 – Comédie – Drame – 109min
De Jean-Pierre Améris
Avec Jean-Pierre Améris, Murielle Magellan…
Pathé Films
11.05.2022 au cinéma

- Publicité -

Jumeaux mais pas trop

Sages-femmes – Voir le jour

Smile

Maria rêve

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -