« Ron Débloque » : L’animation surprise de l’année !

Le "BeBot" pas comme les autres.

A lire aussi

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

La technologie ne cesse d’évoluer et l’être humain l’utilise davantage pour obtenir des « j’aimes » supplémentaires et parfois plus étonnamment, en tentant de retrouver des ami-e-s. Des aspects entre autres traités au sein de cette très belle et amusante animation.


Plutôt introverti par rapport à ses camarades de classe et son collège, Barney essaie toujours de masquer son sentiment de solitude auprès de son papa et de sa mamie avec lesquels il vit. En plus, le manque d’argent de sa famille ne l’aide guère à s’intégrer. Alors espérer le fameux BeBot comme tout le monde ? Barney n’y croit pas. Pourtant, le lendemain de son anniversaire, ô surprise ! Le nouveau petit robot dernier cri est au pied de son lit. Mais Ron, ainsi surnommé par le garçon, s’avère être davantage qu’un simple engin électronique. Cet androïde ultra moderne accompagne entre autres, partout son propriétaire selon ses paramètres. Très intuitif pour une machine, Ron (et tous les BeBot créés) a la capacité de se connecter à n’importe quel moment sur internet afin de partager des photos, trouver de nouveaux ami-e-s, et surtout, devenir le meilleur ami pour la vie de son propriétaire. Cependant, Ron est défectueux et cela va les conduire à vivre d’inimaginables aventures dans des lieux improbables. Leur amitié survivra-t-elle ? Rien n’est moins sûr…

Pour mener à bien l’excellente et magnifique animation de « Ron Débloque », Sarah Smith (« Casse-Noisette et les quatre royaumes ») et son acolyte à l’écriture Peter Baynham (« Hôtel Transylvanie ») s’inspirèrent probablement de plusieurs éléments liés à l’actualité et peut-être même, d’une partie de leur vécu.

Car si « Ron Débloque » fait beaucoup penser à des animations comme « Les Mondes de Ralph » ou « Les Nouveaux Héros » et n’hésite pas à leur rendre hommage au travers de quelques allusions, les différents thèmes sociaux abordés, laissent fortement à supposer que des expériences de vie personnelles ont été imbriquées dans la trame de cet animé.

En fait, s’il s’avère que le sentiment d’amitié en est la base, même si, de nombreux autres sujets très intéressants, originaux et pertinents s’évoquent tout au long de l’histoire. Et au fur et à mesure du récit, les spectateurs-trices et parents, pourront s’interroger par rapport à plusieurs d’entre eux.

A l’exemple de l’utilité de la nouvelle technologie, de l’impact des enfants employant internet quotidiennement, du rejet dans la société actuelle ou encore, des arnaques possibles entrepreneuriales.

Des réflexions plutôt pour les adultes certes. Fort heureusement, l’humour demeure omniprésent entre « Ron » et « Barney » et cela plaira et amusera sans nul doute aux enfants ainsi que les grands ayant gardés leur âme de jeunesse.

Malheureusement, « Ron Débloque » risque fort d’être la seule et unique distribution à large échelle des studios britanniques « Locksmith Animation ». En effet, après avoir été rachetés puis revendus à plusieurs reprises entre les superpuissances cinématographiques que sont « Disney » et « Warner », l’avenir de la petite major fondée par Sarah Smith et Julie Lockhart, n’est plus du tout assurée.

Un fait regrettable car au travers de leur superbe, novatrice et merveilleuse animation, l’entreprise promettait de futures très bonnes nouveautés. D’autant plus que le choix du casting vocal en version originale demeura également intéressant.

Ainsi, entre Jack Dylan Grazer (« Shazam ! ») doublant le futé « Barney », Zack Galifianakis (« Lego Batman – Le Film ») jouant l’obstiné « Ron » ou encore Kylie Cantrall (« Docteure Doogie ») incarnant la trop jeune influenceuse « Savannah », le doublage américain se dote de voix diverses, variées et adaptées aux personnages. Il en va de même pour sa version française où le travail des comédiens-iennes, correspond parfaitement bien aux protagonistes.

Enfin, l’une des autres plus-values de « Ron Débloque » se situe au niveau de sa bande-originale composée par l’excellent compositeur Anglais, Henry Jackman (« Jumanji : Next Level ») qui, grâce notamment à son expérience des « Mondes de Ralph », réussit à créer une musique à la fois entraînante, triste et surtout, idéalement adaptée aux mésaventures des 2 héros.

« Ron Débloque » est donc une animation touchante, très drôle, ludique et s’adressant tant aux petits qu’aux grands. Mais aussi aux aficionados des nouvelles technologies et aux personnes cherchant à tout prix, des ami-e-s (virtuels-les). Car comme démontré dans la trame du film animé, les gens proches ne se (re) trouvent pas forcément derrière un écran…

Ron Débloque
USA – CAN – UK – 2021
Durée: 1h46 mn
Animation, Famille, Comédie
Réalisatrice et réalisateurs: Sarah Smith, Jean-Philippe Vine, Octavio Rodriguez
Casting: Zach Galifianakis, Jack Dylan Grazer, Olivia Colman, Kylie Cantrall, Justice Smith, Ed Helms
Walt Disney Switzerland
20.10.2021 au cinéma

- Publicité -

Vitalina Varela

ZAHORÍ

La Pièce rapportée

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -