4.2 C
Suisse
23 octobre 2021

S'abonner au magazine

« Dune » : Le space opéra immersif et dantesque

Tout est réuni pour un magnifique film

-

C’est en 1965 que l’écrivain Américain Frank Herbert publia ce qui devint son tout 1er cycle littéraire et surtout, l’une des œuvres majeures de la science-fiction. Avec l’adaptation de Denis Villeneuve pour « Dune », le public sera plongé dans une version intense et efficace.


Depuis qu’il a été envoyé avec sa famille, ses proches et ses soldats les plus fiables sur la planète désertique Arrakis, surnommée Dune, le Duc Leto Atréides ne cesse de craindre de découvrir l’horrible piège tendu par L’Empereur. Car il ne fait aucun doute qu’ils ont toutes et tous été envoyés là-bas pour non seulement, tenter de gérer la drogue de L’Imperium, mais aussi faillir d’une certaine manière dans ce trou aride. En effet, cette drogue, cet Epice, prolonge la vie humaine et l’immunise contre beaucoup de problèmes de santé. Pendant ce temps-là, le fils du Duc, Paul, accepte tant bien que mal ce changement drastique dû au déménagement. A son rythme, il apprend les difficultés de la vie, épaulé par sa mère Dame Jessica. Malheureusement, le pire va se produire et ils devront tous les 2 fuir les dangers les menaçant. Après de nombreuses péripéties, ils arriveront chez les Fremen, la population vivant au cœur du désert et surtout, semblant être très proche des vers de sable géants. Devenu des survivants, ils seront finalement soutenus par les autochtones. Mais à quel prix ? Et jusqu’où devra aller Paul en suivant ses étranges et mystiques visions ?

Cela fait plusieurs années déjà que le roman de science-fiction « Dune » de Frank Herbert est transposée au cinéma. La 1ère fois, ce fut en 1984 au travers de David Lynch (« Twin Peaks »). Une mini-série se fit en l’an 2000 par John Harrison (« Creepshow » 2019-2021). Toutefois, l’adaptation des années 80 n’eut jamais le succès escompté ni par les critiques journalistiques, ni par le public. En effet, le film se considère encore comme incompréhensible et ne respectant pas suffisamment l’attente des fans de l’époque. Quant à la courte série, elle n’eut pas le succès escompté.

Mais contre toute attente et malgré les difficultés à réaliser un tel long-métrage, Denis Villeneuve (« Blade Runner 2049 ») réalisa une version de « Dune » à la façon d’un space opéra dantesque et surprenant en de nombreux points. En fait, son seul défaut demeure sa longueur qui est d’un peu plus de 2h30.

En effet, quelques rares scènes sont à rallonge et auraient pu être raccourcies, voire supprimées. A l’exemple d’une partie d’entre elles affirmant le lien entre « Paul » et « Chani », joué respectivement par Timothée Chalamet (« Les Filles du Docteur March ») et Zendaya Coleman (« Spider-Man : Far From Home »).

A propos de la distribution, celle-ci fut très bien choisie. Des 2 comédiens-iennes susmentionné-e-s au reste du casting sans oublier les figurant-e-s, « Dune » offre un magnifique spectacle et de splendides interprétations.

Si Timothée Chalamet s’avère incroyable, Rebecca Ferguson (« Reminiscence »), Oscar Isaac (« Star Wars : L’Ascension de Skywalker »), Jason Momoa (« Aquaman ») ou encore Chen Chang (« The Assassin ») offrent également des performances efficaces et intenses.

Du « Duc » à la « Dame » pour les différentes palettes d’émotions fort bien interprétées, en passant par les superbes scènes de combats et cascades accomplies majoritairement par l’acteur Jason « Duncan Idaho » Momoa, « Dune » permet réellement de découvrir un nouvel univers spatial intriguant.

Cependant, ce n’est pas la distribution qui se distingue le plus au sein de cette grosse production. En fait, entre les moyens de déplacements spatiaux originaux, les décors naturels jordaniens et ceux recréés notamment à Budapest pour le tournage ou encore, la somptueuse et ténébreuse bande originale faite par l’excellent compositeur Allemand Hans Zimmer (« Le Roi Lion »), « Dune » a toutes les qualités nécessaires afin de plaire à un large public.

D’ailleurs, les premières rares critiques de la presse et des exceptionnels-les spectateurs-trices ayant pu le voir, ne tarissent pas d’éloges quant à cette fiction rapidement immersive. Que les gens connaissent ou pas l’œuvre littéraire et ses univers importe également peu. Car le cinéaste Québécois Denis Villeneuve a relevé le défi de rendre l’histoire compréhensible pour un grand nombre de personnes et cela fonctionne à merveille.

Dune
USA – CAN – 2021
Durée: 2h35 min
Drame, Science-fiction, Aventure
Réalisateur: Denis Villeneuve
Casting: Jason Momoa, Rebecca Ferguson, Timothée Chalamet, Javier Bardem, Zendaya, Charlotte Rampling, Josh Brolin
Warner Bros.
15.09.2021 au cinéma

Expire le 14 September 2021

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

SUIVEZ-NOUS

4,168FansLike
10,000FollowersFollow
749FollowersFollow
645SubscribersSubscribe