A peine remis de ses mésaventures avec les « Avengers », « Spider-Man » doit reprendre du service. Mais cette fois-ci, bien au-delà de son petit quartier new-yorkais. Plutôt drôle, cette réalisation montre que la gentillesse n’est pas une qu’une qualité…


Peter Parker se réjouit car c’est enfin la période des vacances. Désireux de délaisser quelque temps son costume, ses responsabilités de super-héros et d’évacuer la tristesse qu’il éprouve depuis la mort d’Iron Man. Ses intentions et émotions vont toutefois changer au moment de son séjour en Europe. Il devra également et finalement tenir compte du conseil de son ami Happy : aider Nick Fury qui cherche à joindre l’ado-araignée pour une raison mystérieuse. Entouré de ses camarades de classe, Ned et MJ, Peter devra faire face à de nombreux problèmes afin que ses vacances ne se terminent pas au désastre ou pire… que la terre ne soit détruite.

Cette fois-ci, la fin de la phase de la 3 s’achève définitivement avec le second volet de « Spider-Man », « Far For Home ». Cette tâche, certainement très stressante pour le metteur en scène ayant enchaîné les 2 tournages en peu de temps, est revenue à Jon Watts. Donc entre, « Spider-Man : Homecoming » et cette suite également post « Avengers : Endgame », il eut de grandes responsabilités au sein des studios « Marvel ».

S’il s’en sort à merveille au niveau du tournage, les scénaristes Chris McKenna et Erik Sommers (« Jumanji : Bienvenue dans la jungle ») ont aussi cerné les nouvelles aventures du super-héros à la perfection. Tout en continuant à lui faire traverser sa période d’adolescence, l’équipe n’oublia pas les tâches héroïques lui incombant. Doté d’un bon humour, comme la grande majorité des « Marvel », le 22ème films de ladite major, permet de comprendre que n’importe quelle identité peut être empruntée, pour faire le bien ou répandre le mal. Et surtout, qu’il ne faut pas se fier systématiquement aux apparences et aux premières impressions.

Evidemment, « Spider-Man : Far For Home » cache de nombreuses surprises. Aucune ne sera dévoilée dans cette critique, mais entre la performance du nouveau venu au sein du « MCU » Jake Gyllenhaal (« Stronger »), l’importance accentuée de personnages à la base secondaires et les effets numériques maîtrisés, ce volet sera encore meilleur. Parfois bluffant, il faut s’attendre à ce que rien ne fonctionne comme l’espère « Peter Parker ».


Dans le cadre du « Marvel Cinematic Universe », c’est aussi l’occasion d’introduire « Mysterio » (donc Jake Gyllenhaal) qui promet d’être un personnage encore plus intéressant qu’il ne paraît. Le comédien l’interprète d’ailleurs de façon très efficace et toujours avec l’intensité marquante qu’il dégage au travers de ses rôles. Comme il alterne souvent les petites et grosses productions, son incarnation dans « Spider-Man : Far For Home » pourrait cependant le démarquer de ses implications coutumières. Notamment grâce à son jeu d’acteur plus à contre-courant qu’habituellement.

Quant au reste de la distribution, de Zendaya (« The Greatest Showman ») à Tom Holland (« The Lost City of Z ») en passant par Cobie Smulders (« How I Met Your Mother »), leurs performances ne sont certes pas impressionnantes, mais ils arrivent à garder cette espèce de naïveté et légèreté propre aux films de « Spider-Man ». Car comme le démontre « Far For Home », la puberté n’est de loin pas un moment facile pour les adolescent-e-s. Et encore davantage celles et ceux qui ont des super-pouvoirs.


S’adressant un peu plus aux enfants que d’autres super-héros, à l’exemple de « Black Panther », « Spider-Man » continue toujours de faire rêver petits et grands. Certainement grâce à son côté humain, protecteur et naïf. Son costume est également davantage apprécié car il reste plus facile de le créer et de s’identifier avec.

Naturellement, des questions sans réponse sont présentes au sein de cette suite. Il est aussi nécessaire de rester jusqu’à la fin de la fiction pour découvrir les scènes post-génériques, selon la tradition « Marvel » et depuis une bonne dizaine d’années à présent. D’autant plus que cette fois-ci, une révélation importante est à découvrir et qui pourrait avoir un impact capital par rapport aux « Avengers ».

 

Spider-Man: Far From Home
2019   –   Action
Réalisateur: Jon Watts
Acteur:   Tom Holland, Zendaya, Jake Gyllenhaal, Tom Holland, Cobie Smulders, Marisa Tomei, Samuel L. Jackson, Michael Keaton, Jon Favreau, Angourie Rice, Jacob Batalon
SonyPictures
03.07.2019 au cinéma

« Spider-Man : Far For Home » : Ne pas se fier aux apparences
4.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Articles similaires