C’est le producteur Michel Merkt qui recevra en août le prix que Locarno décerne, depuis quinze ans, aux acteurs les plus importants de la production indépendante internationale.


Après Mike Medavoy, Christine Vachon et David Linde – pour ne citer que quelques-uns des lauréats – le prix du meilleur producteur indépendant « Raimondo Rezzonico » 2017 sera remis au producteur suisse, qui, par son talent, a fortement contribué au succès de plusieurs films internationaux et réussi à placer la Suisse sous le feu des projecteurs internationaux.

Né à Genève, Michel Merkt découvre le métier de producteur en travaillant pour l’émission Le Journal des sorties de Canal+. En 2008, il coproduit son premier court-métrage Person to Person de Wim Wenders, dans le film 8. Sa carrière en tant que producteur est lancée. Connu surtout comme le producteur de Maps to the Stars de David Cronenberg, coproduit avec le célèbre producteur français Saïd Ben Saïd et l’acteur et producteur Martin Katz. Michel Merkt a du flair, ce que prouvent les huit longs métrages présentés lors de la précédente édition du Festival de Cannes. Citons Elle de Paul Verhoeven, César 2017 du meilleur film et de la meilleure actrice pour Isabelle Huppert (nommée également aux Oscars 2017 en tant que meilleure actrice); le franco-suisse Ma vie de Courgette du Valaisan Claude Barras, coproduit par Rita Productions de Pauline Gygax et Max Karli, récemment nommé aux Oscars et César du meilleur film d’animation; et Juste la fin du monde de Xavier Dolan, Grand Prix du Festival de Cannes 2016, au casting extraordinaire: Nathalie Baye, Vincent Cassel, Marion Cotillard et Léa Seydoux. Pour conclure ce rapide panorama, ajoutons un autre grand nom du cinéma, Walter Hill, dont Michel Merkt a produit The Assignment, avec Sigourney Weaver et Michelle Rodriguez.

Avec ce prix, le Locarno Festival rend hommage non seulement au flair d’un remarquable homme de cinéma, mais aussi à l’intelligence d’un producteur qui, par son œuvre, redessine un métier de l’industrie du cinéma. Selon ses propres mots, le producteur «est celui qui facilite le parcours d’un réalisateur en portant à l’écran ses visions et ses idées, en lui trouvant un public» et celui pour qui le travail d’équipe est la voie la plus efficace. Le tout pour une production cinématographique qui «devrait faire partager de nouvelles visions, rendre visible de nouvelles cultures», sans jamais perdre de vue la fin: «ce que le public veut».

Carlo Chatrian, Directeur artistique du Locarno Festival: «De David Cronenberg à Walter Hill, en passant par Xavier Dolan et Philippe Garrel – pour citer deux films qui ont marqué la dernière saison, Ma vie de Courgette et Toni Erdmann – Michel Merkt a su se forger, en quelques années seulement, un rôle de premier plan dans le paysage du cinéma indépendant international. Ce que j’aime dans son approche, c’est sa façon de surprendre, en franchissant, à la différence de nombre de ses collègues, les frontières des genres ou des nations. Sa curiosité et son indéniable flair en font un acteur d’importance sur la scène contemporaine».

Le prix du meilleur producteur indépendant « Raimondo Rezzonico » a été créé en 2002 en mémoire d’un homme qui a présidé au destin du Festival de 1980 à  1999. Offert par la Ville de Minusio, ce prix est attribué chaque année à un grand producteur de cinéma indépendant.

Le 70e Locarno Festival se tiendra du 2 au 12 août 2017.
www.pardo.ch

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.