Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux et l’acceptation de son héritage

Le nouveau "Marvel" tient ses promesses.

A lire aussi

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Créé au début des années 70 par 3 dessinateurs au sein de l’univers des comics de « Marvel », « Shang-Chi » représente un personnage au sombre passé et pratiquant plusieurs arts martiaux. Avec sa 1ère adaptation au cinéma, les scènes de combats sont bien présentes et réussies.


Cela fait 10 ans à présent que Shang-Chi s’est éloigné de sa famille. Il le sait, son passé le rattrapera un jour, mais il souhaite malgré tout que cela n’arrive jamais. Entre son travail, ses fréquentations et ses rares entraînements, son quotidien lui semble léger, relativement facile et agréable. Même auprès de ses collègues, sa famille de cœur et de sa meilleure amie. Pourtant, sa vie va brutalement changer peu de temps après qu’il ait reçu cette carte étrange lui demandant de rejoindre un endroit mystérieux. D’autant plus avec ce différent dans le bus où il dut faire preuve de courage et de persuasion. Ces événements sont-ils vraiment liés à sa famille ? Pourquoi le poursuit-on ? Devrait-il se confier à Katy ? Au final, peu importe ses choix car Shang-Chi sera confronté à ses craintes et devra faire preuve de détermination afin de mieux comprendre ses origines et comment utiliser sa magie.

Créé par Steve Englehart (le scénariste), Al Milgrom et Jim Starlin (les 2 dessinateurs), les comics de « Shang-Chi » se basent sur l’engouement des films d’arts martiaux, comme le kung-fu, en plein essor durant les années 70. Doué avec beaucoup de sortes de combats et à l’aise au contact des armes blanches, ses concepteurs iront même jusqu’à lui donner une signification à son nom. Soit, « L’élévation et l’avancement de l’esprit ».

Si les toutes premières mésaventures du super-héros sur grand écran se basent assez librement quant à ses comics, comme souvent avec « Marvel », le scénario de Dave Callaham (« Retour à Zombieland »), d’Andrew Lanham (« La Voie de la justice ») et de Destin Daniel Cretton (« Le Château de verre ») intègre très bien qui est ce nouveau personnage incarné par le Chinois Simu Liu (la série « Taken »).

Si le trio derrière les caméras présente clairement ce protagoniste avec son univers à la fois combatif, magique et poétique, Destin Daniel Cretton eut également la lourde responsabilité de le réaliser. Une tâche réussie car entre la distribution des rôles et les superbes cascades, « Shang-Chi » tient vraiment ses promesses et permet une entrée en matière spectaculaire.

De nombreux autres éléments intelligents sont imbriqués tout au long de la réalisation. Ainsi, la modernité côtoie sans cesse les traditions, la magie est toujours une parallèle à la nature et fort heureusement, le chinois s’avère presque autant employé, que l’anglais.

Au niveau de la distribution, la majorité des comédiens-iennes en tête d’affiche n’avait jamais eu d’expérience cinématographique au sein d’une aussi grosse production comme « Shang-Chi et la Légende des 10 Anneaux ».

Simu Liu, d’origine chinoise et interprétant le super-héros, avait tourné au sein de plusieurs séries télévisées, films et court-métrages en qualité de personnage secondaire, avant d’être engagé pour son rôle de « Shang-Chi ». Il fut même cascadeurs à de nombreuses reprises à l’exemple d’ « Heroes Reborn » en 2015. Grâce à son savoir et à sa souplesse, il exécuta beaucoup de ses cascades et cela se perçoit réellement par rapport à la trame de « Shang-Chi et la Légende des 10 Anneaux ».

Si effectivement la majorité de ses collègues ont davantage d’années d’expériences avec des tournages d’une telle envergure, à l’exemple de la Malaisienne Yang Zi Qiong plus connue sous le nom de Michelle Yeoh (« Star Trek Discovery ») ou de l’actrice Américaine Awkwafina (« Raya et le dernier dragon »), le professionnalisme de tout un chacun convaincra rapidement le public et rend le film encore plus efficace. L’humour si propre au studio « Marvel » aussi.

Finalement et entre les nombreuses surprises contenues au sein de « Chang-Shi et les 10 Anneaux », un casting judicieux, des effets numériques relativement maîtrisés, des scènes d’action assez intenses et bien sûr, les séquences post-générique, il demeure certain que « Chang-Shi » et son équipe bouleversera à jamais les « Avengers » dans un futur… relativement proche.

Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux
USA – AUS – 2020
Durée: 2h12 min
Action, Aventure, Fantastique
Réalisateur: Destin Daniel Cretton
Casting: Simu Liu, Tony Leung, Awkwafina, Fala Chen, Meng’er Zhang, Florian Munteanu, Ronny Chieng, Michelle Yeoh
Walt Disney Switzerland
01.09.2021 au cinéma

- Publicité -

Violent Night

Fumer fait tousser

Good Luck to You, Leo Grande

Le Lycéen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -