Depuis quelques années déjà, le marché Bollywood s’investit davantage au travers de long-métrages à gros budget, notamment au niveau de films d’action. Si certains sont un peu plus décevants comme « Saaho », d’autres assurent à l’exemple du petit dernier, « War ».


Kabir est un agent surentraîné de l’agence gouvernementale indienne « RAW », soit « Research and Analysis Wing ». Notamment grâce à ses expériences au niveau des combats rapprochés. Il demeure donc l’homme parfait pour mener à bien la mission que le Colonel Luthra va lui confier : démanteler la puissante organisation terroriste de l’homme d’affaires Rizwan Illiyasi. Une tâche s’avérant délicate et complexe, mais malgré tout, Kabir demeure fidèle à lui-même. C’est-à-dire confiant, méticuleux et à l’aise avec son équipe. Néanmoins, rien ne se passe comme prévu. Car les 2 tentatives d’exfiltrations du terroriste ont échoué. Pire, durant leur dernière opération, des membres de son équipe se sont froidement fait abattre par les hommes d’Illiyasi. Kabir quant à lui, a survécu miraculeusement après 1 semaine d’hospitalisation. Une chose reste sûre, une taupe se trouve au « RAW » et informe le cartel des opérations de l’agence gouvernementale. Mais qui est-elle donc ?

Hritik Roshan (« Mohenjo Daro ») et Tiger Shroff (« Heropanti ») enfin réunis ! Si ces 2 acteurs très reconnus en Inde, nettement moins en Occident, se comparent à Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger, c’est entre autres grâce à leur musculature et aux nombreux films d’action auxquels ils ont participé. En fait, « War » s’équivaut jusqu’à un certain point à « Escape Plan », mais avec la touche Bollywood. Si cette dernière n’est pas classique et clichée, la différence se ressent par rapport aux long-métrages américains.

A commencer par le duo (de choc, en l’occurrence) qui n’interprète pas l’habituel « Buddy movie » (soit, 2 personnes à l’opposé devant travailler ensemble) visible fréquemment au sein des fictions françaises et/ou états-uniennes. En fait, le scénariste et réalisateur Siddarth Anand, surprend beaucoup avec « War ». Particulièrement au niveau de l’histoire demeurant bien plus complexe, originale et habile qu’il ne parait. Il innove aussi par rapport aux chants et aux danses, nettement moins présents en comparaison à d’autres réalisations Bollywood. Également parce que les acteurs incarnent leur personnage plus intensément qu’auparavant.


En effet, si Hritik Roshan (à prononcer sans le H) a une plus longue carrière que son confrère plus jeune Tiger Shroff, les scènes d’action et de combats qu’ils jouent ensemble sont tout autant dignes des grosses productions américaines. En outre, les 2 héros ont beau avoir ce statut, aucun n’en ressortira indemne et à un tel degré, cela reste rare pour des films Bollywood.

C’est donc grâce à leur expérience, entraînements quotidiens et agilité, que les 2 acteurs assurent. Car si leurs cascades demeurent la majorité du temps impressionnante, d’autant plus qu’ils les font souvent sans doublure, l’efficacité de « War » se situe également au niveau de son intrigue et de la beauté des paysages. Comme toujours d’ailleurs avec les productions des studios mythiques « Yash Raj Film ». Un fait qui les distinguent des autres majors indiennes, car son feu fondateur et cinéaste Yash Chopra (« Dilwale Dulhania Le Jayenge ») aimait beaucoup voyager et faire pareil par rapport à ses récits. Il tomba ainsi amoureux de la Suisse et tourna plusieurs de ses fictions dans l’Oberland bernois durant les années 2000. Pour ces raisons et à l’occasion de « War », quelques prises de vue vers Zermatt se firent et ajoutèrent donc, la « swiss touch » au long-métrage pour le grand plaisir des spectateurs-trices (helvétiques).


Si « War » s’apprécie pour ses scènes explosives, plusieurs d’entre elles sont clairement de très sympathiques hommages et allusions aux réalisations américaines du genre. De la saga « Mission : Impossible », en passant par « James Bond » ou plus récemment « Hobbs & Shaw », les clins d’œil sont récurrents, réussis et par-dessus tout, font plaisir.

Pour terminer, l’œuvre cinématographique de Siddarth Anand reste un excellent divertissement, mais ne s’adresse pas aux enfants, de par sa violence. S’appréciant davantage en version originale sous-titrée anglais, « War » demeure toutefois très peu distribué en Suisse. Les prochaines séances s’effectueront à Genève, Zurich et Bâle uniquement. Pour en savoir plus, le meilleur moyen est de cliquer sur ce lien et surtout, de profiter d’un bon film Bollywood.

War
Indien – 154mn – Action/Drame/Thriller
Réalisateur : Siddharth Anand
Avec : Hrithik Roshan, Tiger Shroff, Vaani Kapoor
Yash Raj Film
02.10.2019

 

« War » : Bas les masques !
5.0Note Finale